• Accueil
  • CF Montréal | Les Ultras bannis du stade Saputo
98.5 Sports

CF Montréal | Les Ultras bannis du stade Saputo

CF Montréal | Les Ultras bannis du stade Saputo
CF Montréal: les Ultras bannis du stade Saputo.

9:09

CONCACAF: le Canada l'emporte face au Salvador | Le CF Montréal bannit les Ultras du stade Saputo

18:04

Les choses se passaient pourtant bien pour le CF Montréal depuis quelques semaines: le club est sur une belle séquence de quatre matchs sans défaite et le stade était plein pour le dernier match, où l'équipe a battu son ennemi juré le Toronto FC 3-1.

Mais comme chez le CF Montréal, autrefois l’Impact, on n’est jamais bien loin de la prochaine controverse. Et mardi matin, une autre mauvaise nouvelle attendait les supporteurs les plus attachés au club.

L’équipe a annoncé que la section des Ultras, la 132, sera fermée indéfiniment, pourquoi? Car, selon l’équipe, plusieurs incidents de violence et de vandalisme ont eu lieu récemment, ce qui la force à prendre cette décision. Les Ultras comptent plus ou moins 150 membres.

Selon un membre de l'organisation, le club n'a pas été capable de parfaitement identifier tous les coupables. Pour cette saison, le groupe complet en payera la note.

Les Ultras ne se cachent jamais pour défendre les couleurs du club et parfois, les choses dégénèrent. Récemment, un incident a eu lieu où un spectateur, apparemment en boisson, aurait été frappé par certains membres de ce groupe de supporteurs. 

Les informations sur cet incident circulent sur les médias sociaux depuis quelques semaines, et plusieurs versions différentes de l’histoire ont pu être lues. L’équipe avait même publié un communiqué indiquant qu'elle enquêtait sur cet accrochage.

Des relations extrêmement tendues

Les Ultras réclament haut et fort que l’équipe reprenne son ancien nom et son ancien logo. Le message est on ne peut plus clair: les banderoles affichées dans la section et les chants que l’on peut entendre venant de leur coin du stade sont sans équivoques.

D’ailleurs, aucun nouveau chant à l’effigie du nouveau nom n’a été créé par le groupe. Les Ultras n’utilisent que les vieux refrains où on fait référence à l’Impact ou à IMFC. C’est une façon polie de faire connaitre leur désaccord. 

Par contre, les banderoles et les chants dirigés directement vers le président Kevin Gilmore sont extrêmement virulents.

Il n’est pas rare d’entendre ou de lire « Fuck Kevin Gilmore », ou « Démission Kevin Gilmore », ou même « Gilmore débarrasse » lors des chants et sur les écriteaux. Cela dure depuis que le club a retrouvé son Stade Saputo. C’était écrit dans le ciel que la marmite allait éventuellement sauter.

Selon un membre de l'organisation, une rencontre de trois heures a eu lieu avec les Ultras il y a quelques semaines, et il n'a été question que du changement de nom et de logo. Les Ultras demanderaient seulement et toujours le retour de l'ancien visage du club.

Le club a-t-il profité des récents incidents pour sortir les Ultras du stade et leur faire payer la note, pas impossible. Mais une chose est certaine, cette décision ne peut qu’envenimer encore plus les relations entre les partisans et l’organisation.

En soirée, les Ultras ont fait connaître leur position.

Les week-ends de Paul Houde
En direct de 07:00 à 11:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.