• Accueil
  • Tokyo 2021 | Cérémonie d’ouverture : «Je comprends les athlètes d’être frustrés» -Marc Durand
98.5 Sports

Tokyo 2021 | Cérémonie d’ouverture : «Je comprends les athlètes d’être frustrés» -Marc Durand

Tokyo 2021 | Cérémonie d’ouverture : «Je comprends les athlètes d’être frustrés» -Marc DurandPhoto AP
Marc Durand nous parle en direct de Tokyo en vu des Jeux Olympiques

10:33

Marc Durand nous parle en direct de Tokyo en vu des Jeux Olympiques

Marc Durand nous parle en direct de Tokyo en vue des Jeux Olympiques  

Détails

Avec Jérémie Rainville Dans Les amateurs de sports

Les Jeux olympiques de Tokyo seront officiellement ouverts, vendredi matin (heure du Québec), au terme d’une cérémonie d’ouverture qui sera présentée sans spectateurs.

Au micro de Jérémie Rainville aux Amateurs de sports, le journaliste Marc Durand, collaborateur au 98.5 Sports durant les JO, place la situation en perspective.

« Liberté, ou presque… On reste dans une petite bulle olympique : hôtel, centre des médiais, événements sportifs, centre des médiais, hôtel. Ça va être le train-train… »

Rayon COVID-19, ça va bien pour le Canada.

« Nous avons rencontré les membres du Comité olympique canadien qui nous ont parlé de tous les protocoles liés à la COVID-19. Le Canada fait bien les choses jusqu’à maintenant: aucun cas parmi les 91 cas répertoriés chez les athlètes et les accompagnateurs. Ce n’est pas comme les Tchèques qui ont cinq cas de COVID. »

Pour ce qui est de la cérémonie d’ouverture, le Canada aura une délégation réduite, oscillant entre 30 et 40 athlètes.

« On a posé la question tout à l’heure et on nous a dit qu’on avait empêché à aucun athlète de prendre part aux cérémonies. Mais pour avoir parlé à Caroline Veyre, une boxeuse qui se bat dans deux jours, elle aurait voulu y aller, mais son équipe lui a dit : tu n’y vas pas.

« Dans le fond, oui, ils étaient libres, mais quand le coach décide que c’est non…. Pour des bonnes raisons, aussi. Quand tu boxes dans deux jours, ce n’est peut-être pas la bonne chose à faire, mais je comprends les athlètes d’être un peu frustrés, parce que ça fait partie du rêve olympique. Tous les athlètes le disent : l’arrivée dans le stade, c’est un moment magique dans leur carrière. Malheureusement, ils n’auront pas ça. »

Fabi la nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.