• Accueil
  • Samuel Piette n’est pas un partant régulier aux yeux de Wilfried Nancy

Samuel Piette n’est pas un partant régulier aux yeux de Wilfried Nancy

Samuel Piette n’est pas un partant régulier aux yeux de Wilfried NancySamuel Pierre (98.5 Sports)

Samuel Piette s’entraîne avec le Canada depuis dimanche, lui qui a été rappelé par l’équipe nationale pour jouer deux matchs de qualification de la Coupe du monde de soccer 2022, face à Aruba et Suriname.

Mais pour la première fois depuis longtemps, Piette n’arrive pas avec le Canada avec le vent dans les voiles. Celui qui avait l’habitude de jouer pratiquement toutes les minutes de tous les matchs avec l’Impact dans le passé, est devenu le second de Victor Wanyama au poste de milieu de terrain défensif.

Lors des dernières semaines, c’est Wanyama qui débute normalement les matchs, alors que Piette les regarde du bout du banc. Clairement, Wilfried Nancy a fait son choix, une décision surprenante venant d’un entraîneur d’ici qui le connaît comme le fond de sa poche.

Pourtant les statistiques sont claires, le CFM a joué 384 minutes cette saison avec Piette sur le terrain, récoltant neuf buts et en allouant 5 (différentiel de +4). Au contraire, lors des 336 minutes où Piette ne jouait pas le club n’a marqué qu’un but en encaissant quatre (différentiel de -3).

Dans les matchs où Piette a joué au moins 30 minutes, le CFM a récolté 10 points sur une possibilité de 15, lorsqu’il ne joue pas au moins 30 minutes, le club n’a qu’un point sur une possibilité de 9.

Heureusement pour lui, le sélectionneur canadien John Herdman n’a pas changé son opinion sur le Québécois.

« En premier lieu, quand tu joues moins, tu as moins de chances d’être rappelé par l’équipe nationale, a fait savoir Piett. Pour ce qui est des décisions de Nancy, nous en avons discuté, il m’a dit que je ne jouerais pas tous les matchs cette saison. Même chose pour Victor que j’ai remplacé il y a quelques semaines. »

En rétrospective, on comprend mieux pourquoi Piette n’a pas été nommé d’office capitaine de la formation en début de saison, pour succéder à Jukka Raitala. Il demeure quand même celui qui porte souvent le brassard de capitaine lorsqu’il évolue pour le Canada.

« C’est sûr qu’en tant que joueur tu veux jouer toutes les minutes, mais c’est une question qu’il faudrait lui poser à savoir pourquoi je suis devenu la doublure de Wanyama. Maintenant, c’est à moi de garder la bonne d’attitude, et performer quand j’en ai la chance, je n’ai pas d’animosité auprès de l’entraîneur pour cela. »

Le Canada doit absolument terminer au sommet de son groupe dans le but d’avancer au prochain tour des qualifications de la Coupe du monde.

Ça commence samedi à 20h face à Aruba. Le Canada avait précédemment gagné ses deux premiers matchs face aux Bermudes et aux Îles Caïmans.

Rémy Vercoutre quitte le bateau

La rumeur circulait depuis  des semaines, mais la nouvelle n’a été confirmée que ce matin, l’entraîneur des gardiens Rémy Vercoutre quitte le CF Montréal pour retourner à Lyon.

Il occupera les mêmes fonctions pour son ancienne équipe de France.

Vercoutre avait été embauché par Rémi Garde, lorsque Joël Bats était passé d’entraîneur des gardiens à assistant-entraîneur.

« Je comprends à quel point c’est difficile pour certains membres de notre équipe. Comme Thierry Henry, sa famille et ses enfants sont en France et à un moment donné quand la maison t’appelle, c’est difficile de dire non. Mais c’est un homme avec qui je m’entendais très bien et je vais garder le contact avec lui. »

Le CFM est maintenant à la recherche d’un autre entraîneur des gardiens pour compléter cette saison.

Un choix logique serait l’ancien gardien de l’équipe Greg Sutton. Ancien gardien de l’équipe nationale canadienne aussi, Sutton a joué en MLS pour Montréal, mais aussi pour Toronto.

Après sa carrière il s’est établi au Québec pour ce bon. Il est connu du club et s’avérerait aussi un visage familier pour les Québécois James Pantemis, Jonathan Sirois et Sebastian Breza.

Il pourrait aussi rapidement s’intégrer au groupe d’entraîneurs qui le connaissent aussi très bien.

Quoi faire avec Camacho?

Ceux qui regardent attentivement les matchs du CF Montréal cette saison reconnaîtront que le défenseur Rudy Camacho connaît un excellent début de saison.

Il s’avère même selon plusieurs le joueur le plus utile à l’équipe jusqu’à maintenant cette saison. Son salaire et ses performances en dents de scie lors des années ont souvent fait rager les partisans, mais cette année, il est irréprochable.

Mais à 850 000$, en vaut-il vraiment la peine? Logiquement, malgré ses bonnes performances, si le CFM désire lui offrir une prolongation de contrat, il tentera de réajuster le tir. Mais Camacho en sera-t-il intéressé?

Le français est sans contrat après cette saison, et il s’avère un des joueurs les plus éprouvés par la pandémie. Pour une deuxième saison consécutive, il a été séparé de sa famille pendant plusieurs mois et n’a jamais caché à quel point il trouvait cela difficile.

Voudra-t-il faire comme Vercoutre et rentrer en Europe lorsque cette chance s’offrira à lui, pas impossible non plus.

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.