• Accueil
  • MLB | Y a-t-il un lien à faire entre les A’s et Montréal?
98.5 Sports

MLB | Y a-t-il un lien à faire entre les A’s et Montréal?

MLB | Y a-t-il un lien à faire entre les A’s et Montréal?Seth Brown (AP Photo/Tony Avelar)

On n'entendait pas beaucoup parler du dossier des A’s d’Oakland depuis quelques années, mais voilà qu’il a refait surface mardi lorsque le club a annoncé que si leur projet de stade n’était pas approuvé d’ici cet été, la franchise pourrait explorer l'option d'un déménagement, avec l’approbation du baseball majeur.

Le dossier traîne depuis 1999, imaginez. Et le commissaire semble être à bout de patience. 

Les A’s jouent dans le vieux Coliseum qu’ils désirent quitter depuis des lunes. Le projet de stade à Howard Terminal avance à pas de tortue et il semble clair que la MLB et les A’s désirent faire bouger les choses avec cette récente menace de déménagement.

Oakland a récemment perdu les Warriors de Golden State qui sont partis à San Francisco et les Raiders ont déménagé à Las Vegas.

Justement, le départ des Raiders, qui jouaient dans le même stade que les A’s, devait faciliter les choses pour l’équipe de baseball, mais clairement leur départ n’a rien changé dans la complexité du projet.

Un déménagement: réalité ou fiction?

Il faut dire que malgré la menace, il est peu probable que les A’s quittent Oakland sous peu. Leur bail est valide jusqu’à la fin de la saison 2024 et le baseball majeur ne prend pas les déménagements à la légère.

Preuve à l’appui, Montréal est la seule ville à ne pas avoir été en mesure de retenir sa franchise de baseball dans les 50 dernières années.

Montréal dans le portrait?

Rob Manfred ne s’est jamais caché pour dire qu’une expansion dans la MLB était imminente, mais pas avant d’avoir résolu les dossiers des Rays et des A’s. Il répète le même discours depuis plus de cinq ans. C’est donc dire que chaque année qui passe sans que ces clubs aient réglé leurs problèmes de stades, la MLB repousse le jour où de gros montants de frais d’expansion entreront dans les coffres de la ligue.

Lors de ses plus récentes entrevues, le commissaire Rob Manfred a mentionné le nom de plusieurs villes qui pourraient recevoir une équipe, dont Portland, Vancouver, Nashville, Charlotte et Montréal. Il a aussi déjà été question de Mexico et de Las Vegas.

On peut dire en date d’aujourd’hui que de toutes ces villes, Montréal possède une belle avance. Le groupe de Stephen Bronfman travaille déjà sur un plan de construction de stade avec la ville et le gouvernement provincial.

Bronfman a aussi ses entrées au bureau du commissaire depuis qu’il est devenu partenaire de Stuart Sternberg, propriétaire des Rays, dans le dossier de la garde partagée de l’équipe floridienne.

Mais ce que l’on peut accomplir en 5 ou 10 ans de travail au Québec, peut se faire en claquant des doigts dans certaines villes américaines. On n’a qu’à penser à la construction du gigantesque nouveau stade des Raiders à Vegas, qui a vu le jour dans le temps de le dire.

Demeurer dans l’ouest serait plus simple

Il serait aussi surprenant de voir les A’s, s’ils devaient déménager, s’en aller sur la côte est. Il y a déjà tellement un gros débalancement géographique avec presque trois fois plus de clubs du côté est du continent que du côté ouest. 

Le déménagement des A’s vers l’est voudrait sûrement aussi dire le déplacement de plusieurs équipes d’une conférence à une autre pour tenter de balancer le tout. Ce serait un énorme casse-tête qui serait évitable avec un déménagement à Portland ou Las Vegas.

Ceci dit, ça ne veut pas dire que Montréal ne serait pas considéré. Bronfman aurait assurément l’oreille du commissaire, sans l’accord de qui, il ne bouge pas et ne parle pas depuis le début du processus. 

Il faut aussi prendre en considération que les propriétaires des A’s n’ont jamais parlé de vendre l’équipe, mais bien de la déménager. Il ne serait cependant pas impossible qu’il en vende une partie à Bronfman. Ceci pourrait même venir grandement alléger la facture totale du projet du retour du baseball majeur à Montréal.

D’une façon ou d’une autre, Bronfman doit se préparer à toutes les éventualités, que ce soit la garde partagée, un déménagement ou même une équipe d’expansion s’il désire absolument se donner toutes les chances de faire aboutir son grand projet.

Les meilleurs moments
En direct de 03:00 à 04:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.