• Accueil
  • Un fidèle de l'Impact délaisse son abonnement | «La direction du club a erré ; elle nous a pris pour acquis»

Un fidèle de l'Impact délaisse son abonnement | «La direction du club a erré ; elle nous a pris pour acquis»

Un fidèle de l'Impact délaisse son abonnement | «La direction du club a erré ; elle nous a pris pour acquis»PHOTO: MINAS PANAGIOTAKIS / GETTY IMAGES
DES AMATEURS DE L'IMPACT DE MONTRÉAL, QUI S'APPELLE CF MONTRÉAL DEPUIS JANVIER.

La frustration ne s’est pas estompée chez certains partisans de l’Impact de Montréal qui a vu récemment la direction changer le logo et le nom de l’équipe : Club de foot Montréal ou CF Montréal. Quelques-uns ont même décidé d’annuler leur abonnement de saison.

C’est le cas d’Ali Shayan, cofondateur du groupe de partisans 1642, en 2015. Il n’a pas digéré le fait que le club ait changé de nom en janvier.

Même chose pour Sébastien Ouellet, un passionné de l’Impact de Montréal et membre actif du groupe 1642, qui a laissé tomber son abonnement. Notons qu’en 2018, il a fait tous les voyages du club à travers l’Amérique du Nord, en plus d'assister aux matchs de l'Impact à domicile. Ainsi, il a assisté à une cinquante parties consécutives à Montréal et à l’étranger, en 2018 et en 2019.

Changement de logo et de nom de l'Impact de Montréal : fidèle amateur de l'Impact de Montréal, Sébastien Ouellet a abandonné son abonnement de saison.

16:09

«J’ai eu un abonnement de saison pendant cinq ans. […] Un groupe de supporters, c’est l’âme d’un stade. C’est ce qui attire des gens à aller assister à un match. Je me suis joint aux partisans du groupe 1642. Je me suis ensuite impliqué. J’ai notamment réservé des autobus pour le voyage des partisans à l’étranger.»

Fidèle partisan de l’Impact de Montréal, M. Ouellet a laissé tomber : «J’ai voulu laisser une chance à la direction du club. Je voulais voir comment elle allait présenter ce changement de nom…

«Pour être honnête, je comprenais les raisons de ce rebranding, qui vise à attirer de nouveaux partenaires et de nouveaux fans. Mais, il ne faut pas oublier les artisans qui sont déjà présents. La direction de l’équipe a erré. Elle nous a pris pour acquis. Je n’ai pas été satisfait par les raisons évoquées à propos de ce changement de nom. En tant que leader du groupe 1642, j’ai demandé des explications à l’équipe. Finalement, j’ai réalisé que nous perdions notre temps, car il n’y avait aucun retour en arrière possible. On nous a dit qu’il fallait passer à autre chose...»

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.