• Accueil
  • Projet de stade de baseball | L'approche trop cartésienne de Legault a déçu Michael Fortier
98.5 Sports

Projet de stade de baseball | L'approche trop cartésienne de Legault a déçu Michael Fortier

Projet de stade de baseball | L'approche trop cartésienne de Legault a déçu Michael FortierPhoto: Archive - Ryan Remiorz / La Presse canadienne
Michael Fortier

Une grande discussion publique a été lancée autour du projet de retour du baseball professionnel à Montréal et de la participation du gouvernement dans la construction d’un nouveau stade de baseball au centre-ville de Montréal. Jeudi soir, l’ex-ministre conservateur Michael Fortier était en entretien avec Mario Langlois aux Amateurs de sports.

Selon monsieur Fortier, il manque beaucoup d’informations sur le projet avant de pouvoir prétendre que les retombés ne seront pas au rendez-vous.

«Les gens qui sont contre sont contre parce qu'ils ne voient pas comment ça peut servir la collectivité» -Michael Fortier qui se prononce sur un possible financement d'un stade de baseball à Montréal

21:02

«Est-ce que, quand on regarde chaque centime qui sont versés par les gouvernements de toutes catégories confondues, est-ce qu’ils y trouvent leur compte à chaque cenne prêt? Bien sûr que non! Est-ce qu’il y a d’énormes retombées? Bien sûr que oui!»

Partout sur la planète, l’ex-ministre explique que des événements culturels et sportifs se tiennent dans des lieux donnés et qui servent aussi la communauté.

«Moi quand j’étais ministre, on a financé le Quartier des spectacles, qui est une place qui est très importante à Montréal et qui a été un fer de lance pour construire un paquet d’autres infrastructures autour du Quartier des spectacles. Mais franchement, avec le gouvernement du Québec et la ville de Montréal, ça a été vraiment un investissement retentissant! Maintenant, comment on calcule ça le retour sur l’investissement du Quartier des spectacles?»

Michael Fortier explique qu’avant tout, il faudrait mieux comprendre l’entièreté du projet de la part des promoteurs.

«J’ai été un petit peu déçu que le premier ministre, probablement en souhaitant aider le projet, ait eu une approche qui à mon sens était beaucoup trop cartésienne en disant : "Bien il va y avoir des retombées et notre aide va être à la hauteur des retombées". […] Mais écoutez… ce ne serait pas des retombées énormes.»

Doit-on opposer sport et culture? Mario Langlois et Michael Fortier estiment que non. Toutefois, il ne faut pas oublier que les artisans de la culture n’ont vraiment pas les mêmes ressources que celles du sport professionnel. Bien qu’il tente de rester objectif, même s’il reconnait être un partisan, monsieur Fortier espère  qu’une équipe s’installe à temps plein à Montréal.

L'effet Normandeau
En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.