• Accueil
  • Un cas de variant confirmé chez les Canadiens
98.5 Sports

Un cas de variant confirmé chez les Canadiens

Un cas de variant confirmé chez les Canadiens
Joël Armia et Jesperi Kotkaniemi sur le banc du CH
98.5 Sports
0:00
17:19
0:00
11:11

Il n’y aurait finalement qu’un seul cas de COVID chez le Canadien de Montréal, selon ce qu’a expliqué le directeur général de l’équipe, Marc Bergevin.

Il serait question d'un cas de variant et, sans nommer de nom, on sait que Bergevin parle soit de Jesperi Kotkaniemi, soit de Joël Armia. Les deux sont sur la liste de protocole de la LNH.

On ne sait pas lequel des deux est le joueur ayant testé positif et peu importe son identité, le DG du Tricolore n'a pas voulu lancer la pierre à quiconque.

0:00
8:55

« Il y avait plusieurs joueurs qui ont eu certains contacts avec le joueur, selon ce que je comprends, c'est la raison pour laquelle tout a été fermé. Tout cela a commencé avec un joueur qui a testé positif au variant, l'autre est un cas de contact très rapproché. » 

Malheureusement pour le Canadien, le calendrier, qui est déjà très chargé deviendra encore plus difficile.

« J’ai eu une discussion avec la LNH et tout est en place pour le report des matchs ratés. J’ai vu le nouvel horaire et ils vont bouger des matchs dans le but d’en faire entrer d’autres. Ça va aussi affecter d’autres équipes. Mais il n’est pas impossible qu’on soit obligé de même jouer quatre matchs en cinq soirs!»

« Je ne peux pas entrer dans les détails, mais la ligue veut le moins possible jouer des matchs la semaine avant les séries. Mais il n’est pas impossible que ce soit le cas pour nous. Il y a toujours un risque qu’on ne se rende pas aux 56 matchs prévus. Normalement si tout va bien, nous serons de retour à l’entrainement lundi. »

« D’un côté, nos blessés se reposent, mais de l’autre côté, de ne pas patiner pendant sept jours, ce n’est vraiment pas évident. »

Bergevin, qui a avoué lui-même avoir obtenu deux fois des faux tests positifs, ne se voit pas changer de plan pour la date limite des transactions. Il se dit peu confiant de pouvoir compléter un échange.

« Ça ne change pas vraiment nos plans pour la date limite, nous n’avons pas de place sous le plafond. Il faudrait sortir de l’argent pour en faire entrer, alors ça ne change pas grand-chose. »

0:00
7:55
0:00
7:04
0:00
9:14
Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.