• Accueil
  • Retour à Montréal | «L’important, c’était de revenir» -Laurent Ciman
98.5 Sports

Retour à Montréal | «L’important, c’était de revenir» -Laurent Ciman

Retour à Montréal | «L’important, c’était de revenir» -Laurent CimanPC archives
Laurent Ciman avec l'Impact en 2016
Laurent Ciman de retour avec le CF Montréal avec l'équipe d’entraîneurs.

7:28

Que ce soit comme joueur ou comme entraineur, l’important pour Laurent Ciman était de revenir avec son équipe de cœur, l’Impact de Montréal, aujourd’hui, le CF Montréal.

Tel que mentionné par le directeur technique Olivier Renard mercredi, Ciman est passé bien près de revenir à Montréal en tant que joueur. Mais il était plus important pour lui de revenir avec le club que le rôle qu’il allait y jouer.

« Je pense que j’avais encore du foot dans les pieds, mais pour moi, c’était de rentrer ici qui était prioritaire. C’est ma décision en fin de compte et je suis à l’aise avec. Thierry Henry avait d’ailleurs donné son aval à mon embauche, autant comme joueur que comme assistant. »

Selon nos informations, c’est une question de plafond salarial qui a bloqué la poursuite de sa carrière comme joueur à Montréal.

Ciman ne s’est pas caché pour dire qu’il avait trouvé extrêmement difficile la période où l’Impact l’avait échangé au LAFC. Sa famille avait dû aussi quitter Montréal, car il n’avait plus de permis de travail au Canada.

« Bob Bradley à L.A. a été un mentor pour moi. Je suis arrivé là un homme très triste et c’est lui qui m’a aidé à m’en sortir. Ensuite, les négociations n’ont pas été bonnes pour une prolongation de contrat et je me suis retrouvé en France où ma fille n’avait plus de soins du tout. »

On se souviendra que Ciman avait choisi Montréal en 2015 afin d'obtenir pour sa fille, Nina, les soins nécessaires pour soigner sa condition médicale.

Mais son retour par la grande porte le rend extrêmement heureux.

« Mon fils a commencé à pleurer tellement il était heureux. Ce n’est pas facile pour un petit garçon de voir son père partir sans savoir quand il reviendra. Lors des deux dernières années à Toronto j’étais séparé de ma famille, ça devenait invivable. »

On ne sait toujours pas où jouera le CF Montréal en 2021, il n’est donc pas impossible que Ciman soit encore obligé de laisser sa famille derrière lui, cette année.

Nancy, l’homme de la situation

Mercredi le 98,5 FM vous indiquait que l’assistant-entraineur Wilfried Nancy partait favori pour devenir le prochain entraineur-chef de l’équipe. Ciman est d’accord avec cette affirmation.

« Selon moi, Wilfried c’est l’homme qu’il faut pour gérer cette équipe. Il connait le club sur le bout de ses doigts. En date d’aujourd’hui, c’est lui qui est le mieux placé et c’est lui qui est chargé de nous diriger. J’ai eu une entrevue avec lui ce matin, et je sais que je pourrai beaucoup apprendre de lui. »

Ciman termine présentement ses licences d’entraineur UEFA A et B. Il ne lui reste plus que l’aspect pratique à compléter. Il n’est donc pas impossible qu’éventuellement, il soit un candidat pour gérer le CF Montréal, même si pour l’instant, Renard a déjà confirmé qu’il ne faisait pas partie de la liste des candidats.

« Éventuellement, je ne sais pas. Je ne dis pas non. Mais aujourd’hui, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre et je pense qu’aux côtés de Wilfried je pourrai bien évoluer. » 

Ciman n’a jamais eu la langue dans sa poche, et sa forte personnalité a influencé positivement la décision de Renard à son égard. 

« Je sais que dans le passé j’ai parfois eu des réactions explosives sur le terrain, mais j’ai pris de la maturité maintenant et je vais montrer aux partisans que je vais les remercier pour tout l’amour qu’ils m’ont donné en donnant tout pour aider ce club à gagner. » 

Selon Ciman, le CF Montréal surprendra bien des équipes en 2021.

Drainville PM
En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.