• Accueil
  • «Peu importe quelle ligne est sur la glace, on a confiance» - Jonathan Drouin
98.5 Sports
Profondeur du Canadien

«Peu importe quelle ligne est sur la glace, on a confiance» - Jonathan Drouin

«Peu importe quelle ligne est sur la glace, on a confiance» - Jonathan Drouin
Jeff Vinnick/Getty Images

Solide et constant depuis le début de la saison, Jonathan Drouin a inscrit son premier but de l’année, samedi, contribuant à son tour à l’attaque équilibrée du Canadien qui a vu 16 joueurs différents toucher la cible en six matchs.

« Tout le monde joue bien. On voulait avoir un bon début de saison pour ne pas avoir à pourchasser des équipes », a déclaré Drouin qui a inscrit six points (1 but, 5 mentions d’aide) en six rencontres.

Et quand vient le temps de lui demander quelle est la qualité dominante de l’équipe jusqu’ici, le Québécois n’y va pas par quatre chemins.

« Peu importe quelle ligne est sur la glace, on a confiance dans beaucoup de situations. Vous l’avez vu dans nos six matchs jusqu’ici. On roule nos quatre lignes. On garde notre énergie. Il va y avoir beaucoup de rencontres qui vont être back-to-back, ou trois matchs en quatre soirs. »

« C’est le fun d’avoir cet avantage et de ne pas faire jouer tes meilleurs joueurs 22 minutes. On joue pas mal dans les mêmes paramètres. »

Drouin est heureux de l’apport de Josh Anderson à ses côtés et ceux de Nick Suzuki. Le trio a inscrit 6 buts et amassé 10 mentions d’aide pour 16 points en six rencontres.

« Ça clique. On a encore des choses à travailler… Sur le positionnement. Dès fois, on va se chercher un peu. Mais ça, c’est normal. On commence une nouvelle ligne. Tu vois comment il patine... Sa grosseur... Il crée beaucoup d’espace pour moi et Nick. Beaucoup d’équipes auraient aimé avoir ce joueur. On a été chanceux d’aller le chercher. »

Le Québécois n’a pas été étonné de la performance de Corey Perry.

« Je regarde jouer Corey Perry depuis des années. Je savais que ça s’en venait. Il est tellement bon avec son bâton. Il a une grande portée. Et c’est un vétéran. Il sait comment jouer la game. Je ne suis pas surpris. On a tellement de vétérans. C’est un ajout majeur. »

Et Drouin a bien aimé voir Joel Edmundson inviter Tyler Myers (qui a blessé Joel Armia) à se battre en début de rencontre.

« On savait que ça allait arriver. Quelqu’un allait voir Myers. Ça a donné de l’énergie au groupe. »

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.