• Accueil
  • Alouettes | Jake Wieneke, de papa à professeur d’école

Alouettes | Jake Wieneke, de papa à professeur d’école

Alouettes | Jake Wieneke, de papa à professeur d’école

Le receveur des Alouettes Jake Wieneke est passé par toute la gamme des émotions depuis la fin de la dernière saison.

En plus d’être devenu papa pour la première fois, Wieneke a dû se recycler dans le but de subvenir à ses besoins.

Celui qui a été finaliste au titre de recrue de l’année 2019 dans la Ligue canadienne de football  est retourné à l’école, non pas pour étudier, mais pour enseigner.

« Nous vivons avec mes parents, donc, financièrement, nous n’étions pas trop mal pris. Mais j’ai un diplôme pour enseigner l’éducation physique et j’ai accepté un poste à une école près de chez moi pour remplacer pendant six semaines un ami qui devait s’absenter. »

« J’ai enseigné à des jeunes de sixième, septième et huitième année. J’ai vraiment appris à les connaitre, c’était plaisant. Mais depuis ce temps, je n’ai pas retravaillé. »

Wieneke, qui habite le Minnesota, a été témoin des manifestations qui ont entouré le meurtre de George Floyd dans son coin de pays.

« Je n'y suis pas allé moi-même, car je devais m’occuper de mon fils qui venait de naître, mais mes amis et des membres de ma famille ont été témoins des tristes gestes qui ont eu lieu durant les manifestations.

« Je crois qu’en général les gens voulaient protester dans la paix, mais certains ont décidé d’en profiter. Mais on voit depuis que les choses se sont calmées et les manifestations se font maintenant de façon plus tranquille. »

La retraite de James Wilder

Jeudi le coéquipier de Wieneke, James Wilder, a décidé de prendre sa retraite, lui qui attendait un dénouement à la crise. Ce dernier a finalement décidé d’accrocher ses crampons pour accepter un poste pour diriger un programme de football près de chez lui.

« C’est un chic type, un homme de famille. S’il a décidé de prendre cette décision, c’est que c’était la meilleure chose pour lui et sa famille. Le plus difficile c’est de ne pas savoir. Nous les joueurs, nous voulons jouer. L’entre-saison a été très longue. J’ai des amis dans la NFL à qui je parle, et le plan de leur côté semble plus clair. »

Wieneke a indiqué qu’il y a quelques semaines, les joueurs se sont fait dire que l’objectif de la LCF et de l’Association des joueurs était de revenir au jeu en septembre.

« Je demeure confiant que nous aurons une saison. Je vois comment les choses se passent par ici, les commerces commencent à rouvrir. Je crois donc que l’on s’en va dans la bonne direction. »

La crainte du virus

Wieneke reconnait que la situation n’est pas facile présentement, il ne passe pas un jour sans que l’on apprenne qu’un autre athlète professionnel a contracté le virus.

« Je pense qu’on n’y pense pas trop, car il est rare de voir des athlètes professionnels subir d’importantes conséquences. Mais en même temps, je ne veux pas contaminer les autres autour de moi, qui eux pourraient être affectés plus que moi. »

Une saison 2019 des plus excitantes

« Lorsque je repense à notre saison 2019, je n’ai que de bons souvenirs. Ç’a été ma première saison dans la LCF et j’ai apprécié tous les moments. Nous avons vécu pas mal d’adversité, mais nous avons eu tellement de plaisir. J’ai vraiment aimé notre esprit d’équipe. C’était vraiment plaisant de venir travailler tous les jours. »

Wieneke a expliqué que ses parents ont acheté une camionnette et ont assisté à tous ses matchs en 2019, même les matchs sur la route. 

« Ils en ont fait des kilomètres. Mais ça ne me surprend pas. Ils ont toujours été là pour me regarder jouer. Ça fait chaud au cœur quand tu es sur la route et tu t’ennuies un peu, de savoir que les tiens sont là. »

En direct de 12:30 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.