12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • LCF : «L’aide gouvernementale sera la clé» -Hénoc Muamba

LCF : «L’aide gouvernementale sera la clé» -Hénoc Muamba

LCF : «L’aide gouvernementale sera la clé» -Hénoc MuambaGetty Images

Le commissaire de la Ligue canadienne de football Randy Ambrosie a demandé il y a quelques semaines l’aide du gouvernement fédéral dans le but d’assurer la survie de la ligue.

On parle d’une demande d’aide de 150 millions $ que la ligue serait prête à remettre sous forme de commandite.

Si le gouvernement n’aide pas la LCF, il est peu probable que la saison 2020 ait lieu. Le commissaire indiquait justement que sa ligue ne pouvait se permettre financièrement de jouer des matchs à huis clos.

Hénoc Muamba des Alouettes de Montréal l’a dit du bout des lèvres, cette décision fera probablement pencher la balance.

« C’est certain que c’est gros comme élément. Comme toutes les industries, la nôtre a été touchée et une certaine forme d’aide serait la bienvenue. Je ne pense pas que l’idée de jouer des matchs à huis clos soit complètement éliminée, mais il se peut que certains éléments comme ceux-ci fassent la différence. »

Le joueur canadien de l’année 2019 s’inquiète pour certains de ses coéquipiers. Selon lui, le débat qui existe présentement au sujet des joueurs américains et si oui ou non ils devaient aussi avoir accès à l’aide du gouvernement n’est pas justifié.

« La grande majorité des Américains qui viennent ici jouer au football font un sacrifice. Ils viennent ici plein de bonnes intentions. Ils s’adaptent à notre pays, ils payent leurs taxes ici. Ils s’impliquent dans plusieurs causes humanitaires ici. C’est sûr que je pense qu’ils méritent de l’aide comme tout le monde. »

La bonne nouvelle pour Muamba, c’est qu’après des discussions rompues lors des premières semaines de la crise, la ligue et les joueurs travaillent maintenant ensemble pour tenter de trouver des solutions, a expliqué celui qui représente les joueurs des Alouettes au syndicat.

« Au début, c’était vraiment frustrant, car on avait l’impression qu’on nous isolait du processus. Il y a encore plein de choses que nous ne contrôlons pas, mais au moins il y a de bons échanges. Les deux côtés cherchent des solutions ensemble. On se parle au moins deux fois par semaine. De notre côté, on ne se le cachera pas, tous les joueurs veulent revenir au jeu. Mais on comprend aussi qu’on doit se plier aux règles gouvernementales. »

Deux villes pour relancer les activités

Muamba avait entendu parler des rumeurs voulant que la LCF choisisse deux villes (une de l’est et une de l’ouest) pour y regrouper les équipes et organiser les matchs. Mais pour l’instant, ça demeure une idée au stade embryonnaire.

« Pour être bien franc, entre les joueurs, nous n’en avons pas encore parlé. Ça viendra ce week-end. Mais si tu me poses la question si les joueurs étaient pour, je dirais absolument oui. Les joueurs de la LCF sont habitués d’être loin de leur famille dans plusieurs cas. Donc, je ne pense pas que ce serait un problème. On veut juste jouer. »

Muamba s’est dit tout de même optimiste que la saison, dans une forme ou l’autre, aurait lieu.

Pour l’instant, les joueurs n’ont reçu aucune directive quant à un possible retour à l’entrainement. Les camps de la LCF devaient officiellement ouvrir leurs portes dimanche de cette semaine.

Muamba indique que dimanche il écoutera un service religieux, et tentera de continuer à se maintenir en forme autant mentalement que physiquement, au cas où le téléphone sonnerait sous peu.

En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.