Ballou rentre au bercail pour de bon!

Ballou rentre au bercail pour de bon!Ballou Tabla (Minas Panagiotakis/Getty Images)

Olivier Renard avait plusieurs dossiers sur le bureau en ce début de camp d’entrainement et il en a réglé un mercredi matin en complétant le transfert du milieu de terrain Ballou Tabla.

Le jeune québécois appartenait encore officiellement au FC Barcelone et devait voir son transfert être complété avant qu'il puisse chausser les crampons avec l’Impact.

C’est donc avec un contrat de deux ans en poche, plus deux années d’option, que Ballou rentre finalement au bercail. Il redevient du même coup un membre à part entière de l’Impact.

Mardi soir, Ballou a publié un message d’excuses sur les médias sociaux, ce qui a mis la puce à l’oreille de plusieurs que le transfert était sur le point de se conclure.

Tabla s’excusait auprès des partisans pour avoir publié une Story Instagram de lui à l’entraînement, portant un chandail du Toronto FC. 

« J’ai fait une erreur, je portais le chandail de mon ami Chris Mavinga du Toronto FC avec qui je m’entrainais, a expliqué Ballou après son premier entraînement de l’année. Je n’ai pas réalisé sur le coup que ça pourrait déranger les gens. Je ne suis pas assez bête pour faire exprès pour provoquer les amateurs. »

Ce qui a aussi fait jaser lors des derniers jours, c’est le refus du Québécois d'origine ivoirienne de se joindre à Équipe Canada pour son camp du mois de janvier. Ballou a expliqué qu’il avait contracté un virus en Afrique et qu’il jugeait bon ne pas accepter l’invitation.

Tabla obtient donc une autre chance de se faire valoir chez l’Impact, qui a besoin de ses qualités. Si l’Impact continue de donner des chances à ce jeune, c’est qu’il a besoin de joueurs locaux, qui ne coûtent pas trop cher, et qui ne prennent pas de place internationale.

C’est une chance unique pour Ballou de travailler aux côtés de Thierry Henry, qui pourrait vraiment l’aider à avancer dans sa carrière. Il faut maintenant que Tabla démontre lui-même son sérieux et son désir de travailler fort jour après jour.

Canada contre Islande mercredi soir

L’équipe nationale du Canada est en plein camp et tentede se qualifier pour le tournoi hexagonal de l’automne prochain; la compétition qui pourrait mener le Canada à la Coupe du monde pour la première fois depuis 1986.

L’année 2020 a bien commencé pour le Canada qui a battu deux fois la Barbade la semaine dernière, lui donnant trois points de plus au classement FIFA.

Ce soir, c’est le plus gros des trois matchs, ça se passera contre l’Islande. Si le Canada l’emporte, il décrochera trois points de plus, les plaçant seulement neuf points derrière le Salavador qui est sixième dans la Concacaf, la dernière place donnant accès au tournoi du Hex.

Les pays de la Concacaf ont jusqu’au 30 juin pour jouer des matchs internationaux pour améliorer leur sort.

Le milieu de terrain de l’Impact Samuel Piette est toujours en Californie avec le Canada et devrait jouer ce soir. Ses coéquipiers James Pantemis et Shamit Shome sont rentrés au bercail après les deux matchs face à la Barbade.

Notons qu’Anthony Jackson-Hamel avait aussi été invité par le Canada, mais le «Bombardier de Limoilou» n’a pas obtenu l’approbation de l’Impact pour y participer.

Des jeunes au camp de l’Impact

Mise à part Ballou, Joël Waterman a aussi conclu son entente avec l’Impact hier, lui qui a été transféré du Cavalry de Calgary de la CPL à Montréal.

C’est le premier joueur de la jeune histoire de la CPL à faire le saut en MLS.

« Je suis vraiment excité d’être ici. J’espère être un catalyseur pour d’autres joueurs de la CPL qui rêvent à la MLS. Je me considère très chanceux d’être rendu là après seulement une année professionnelle sous la cravate, car il y a plusieurs autres bons joueurs en CPL qui le mériteraient aussi. »

Waterman devient le quatrième défenseur central sous contrat avec l’Impact après Rod Fanni, Rudy Camacho et Karifa Yao. Notons que Jukka Raitala peut aussi jouer cette position au besoin.

Le jeune milieu de l’équipe nationale haïtienne Steeven Saba était aussi sur le terrain au Cégep Marie-Victorin mercredi. Il tente sa chance avec l’Impact lui qui a obtenu une invitation au camp. À lui maintenant de prouver qu’il a sa place.

Un autre gardien québécois chez l’Impact?

Selon les informations obtenues par le 98,5 Sports, l’Impact tenterait de rapatrier un gardien québécois qui évolue en Europe. Sebastian Breza qui joue présentement à Potenza en Italie, en division C, pourrait être transféré au FC Bologne.

Selon nos informations, même si son transfert pourrait se conclure lors des prochains jours, on permettrait à Breza de poursuivre sa saison à Potenza, pour ensuite le faire venir cet été. Ce serait donc via un transfert avec Bologne que Breza rentrerait à Montréal avec l’Impact.

En direct de 15:00 à 18:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.