12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Pourquoi avons-nous hué Subban?

Pourquoi avons-nous hué Subban?

Pourquoi avons-nous hué Subban?Photo: Graham Hughes / La Presse canadienne

Chaque fois qu’il foule la glace du Centre Bell depuis son départ pour Nashville il y a quelques années, nombreux sont ceux qui sont nostalgiques de son passage chez le Tricolore. Malgré tout, samedi soir, le Centre Bell a été plus que vocal lorsque P.K. Subban s’emparait de la rondelle, alors que l’ancien porte-couleurs du Tricolore a été hué tout au long de la rencontre.

Il a été l’un des joueurs les plus appréciés du public, bien que contesté à même le vestiaire, mais Subban n’a jamais laissé personne indifférent.

Bien des vedettes de la LNH ont reçu pareil accueil, au fil des années, à Montréal comme ailleurs dans la ligue, mais la question se pose à savoir pourquoi on peut bien huer un joueur qui a tant donné pour la métropole et la communauté?

Certains clament haut et fort que c’est une marque de respect destinée aux meilleurs joueurs, d’autres y voient un signe de désapprobation face au départ d'un athlète et certains croient que c’est seulement une façon de les déstabiliser.

Quoiqu’il en soit, la situation a fait beaucoup jaser sur les réseaux sociaux tout au long de la soirée hier et ce matin à l’émission de Paul Houde.

Martin Mcguire

«Malheureusement, c’est devenu une espèce de tradition à Montréal, lorsqu’un joueur revient on va l’applaudir un petit peu et ensuite, on va le huer!»

«C’est assez incroyable, j’aime mieux voir un joueur adverse se faire huer. J’aime moins ça quand c’est un joueur qui a déjà porté le chandail du Canadien.»

5:26

Jérémie Rainville (7h50)

«C’est un accueil réservé à l’ensemble des joueurs élites de la Ligue nationale de hockey, qui sont de passage à Montréal. Mais soyons honnêtes, je pense que bien des gens ont encore sur le cœur cette transaction qui a fait partir P.K. Subban et qui a amené Shea Weber. Mais peut-être qu’hier on a voulu tourner la page en mettant P.K. dans la même catégorie que les autres vedettes de la LNH. […] Moi personnellement je ne le ferais pas, mais quand tu payes 250$, tu as le droit sportivement de chahuter. Ça se fait à peu près dans tous les stades en Europe et on le fait ici en Amérique du Nord.»

«C’est pas de la faute de P.K. s’il a quitté… il a été échangé! C’est pas de sa faute, c’est pas comme quand (Zdeno) Chara a tenté d’assassiner Max Pacioretty. […] C’est quelqu’un qui est un peu spécial, car il adore Montréal. Il a beaucoup contribué pour Montréal et il continue de le faire même s’il est à l’extérieur de Montréal.»

En direct de 03:00 à 07:00
1495
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.