• Accueil
  • Le Stade olympique, trop dispendieux pour les clubs montréalais?

Le Stade olympique, trop dispendieux pour les clubs montréalais?

Le Stade olympique, trop dispendieux pour les clubs montréalais?
Jeremy Filosa | 98,5 Sports

Après le départ des Expos, le Stade olympique de Montréal est devenu un endroit que les amateurs de sports visitaient rarement. 81 jours de matchs de moins, le stade était rarement occupé par des évènements de sports.

Mais il y a eu une petite renaissance quelques années plus tard.

Il n’était pas rare au milieu des années 2010, que dans une année calendrier, le Stade olympique soit l’hôte de matchs préparatoires des Blue Jays, de matchs éliminatoires de la LCF avec les Alouettes ou même de matchs importants de l’Impact (rencontre d’ouverture, matchs éliminatoires ou de Ligue des champions.)

Il est même déjà arrivé que les travailleurs du stade ont dû rapidement changer les surfaces, passant d’un terrain de soccer à un terrain de baseball, pour s’assurer de pouvoir accueillir les deux compétitions, en l’espace de quelques jours.

Mais depuis plus d’un an, c’est pas mal tranquille côté sportif au stade. Mis à part les matchs des Blue Jays, il ne se passe pas grand-chose.

Déjà, en 2014, les Alouettes avaient décidé d’abandonner le Stade olympique pour leur match éliminatoire, préférant accueillir la demi-finale de l’Est au Stade Percival Molson.

Par ailleurs, il semble bien que les Alouettes seront à nouveau les hôtes d’un match éliminatoire cette saison et pour l’instant le club de football montréalais n’a pas confirmé à la RIO si oui ou non ils ont l’intention d’y jouer un match cet automne.

Il semble que le club soit en réflexion à ce sujet.

Est-ce une question d’argent? Il est fort probable que oui.

Selon nos informations, l’argent était aussi au cœur de la réflexion de l’Impact de Montréal. Ces derniers ont finalement décidé de ne pas jouer leur match d’ouverture au Stade olympique cette saison.

L’Impact a préféré jouer sept de ses huit premiers matchs sur la route, plutôt que de jouer un match à l’intérieur. Il semblerait aussi que le club penche vers le même scénario l’an prochain. Pourquoi?

Selon les informations obtenues par le 98,5 Sports, l’Impact doit vendre entre 30 000 et 35 000 billets (dépendant du nombre de billets vendus dans chacune des sections) pour faire ses frais. S’il n’atteint pas ce chiffre, ce sont des pertes et non des profits dans les coffres de l’équipe. 

Le club aurait tenté de négocier avec la RIO qui n’aurait pas été réceptive. Les discussions ne se seraient pas bien terminées.

Par le fait même, l’hiver dernier, le club ne s’est pas entraîné, comme à l’habitude au Stade olympique, mais plutôt au Cégep Marie-Victorin.

Mais quel sera le scénario si l’Impact se qualifie pour la Ligue des Champions de la Concacaf l’hiver prochain? L’Impact n’aura d’autre choix que de retourner au Stade olympique. Les huitièmes de finale de la LDC débuteront en février prochain.

À long terme

Le commissaire de la MLS Don Garber avait pourtant dit publiquement que cette histoire de jouer sept matchs sur huit sur la route était exceptionnelle et ne pourrait pas se reproduire. Garber demandait à l’Impact de jouer au moins un match local aussitôt qu’en mars en 2020.

Le président Kevin Gilmore a récemment indiqué aux membres du club que l’organisation visait à hiverniser le Stade Saputo après la saison 2020.

Cette promesse a-t-elle été suffisante pour convaincre le commissaire de changer son fusil d’épaule? L’Impact pourra-t-il à nouveau procéder au même manège en début de saison 2020? Rien n’est impossible. Mais si la parole de Garber tient toujours, l’Impact n’aura peut-être pas d’autre choix que de rentrer au bercail du Stade olympique, contre leur propre gré. 

Une chose est certaine, le Stade olympique semble de moins en moins invitant pour les clubs montréalais, qui ne semblent pas y trouver leur compte. C’est à se demander, si pour les contribuables, c’est plus logique un stade vide, ou un stade occupé à un tarif locataire moins élevé?

Joint par le 98,5 Sports, la RIO a préféré ne pas commenter le dossier.

En direct de 15:00 à 18:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.