12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «Physiquement, c'est une athlète incroyable» -Virginie Tremblay, préparatrice

«Physiquement, c'est une athlète incroyable» -Virginie Tremblay, préparatrice

«Physiquement, c'est une athlète incroyable» -Virginie Tremblay, préparatriceTim Clayton/Corbis via Getty Images

Depuis le début de l’année, le grand public mesure les exploits de la Canadienne Bianca Andreescu sur la scène mondiale du tennis.

Outre ses indéniables qualités sur le court et sa grande force de caractère, l’un des aspects les plus impressionnants de la jeune athlète de 19 ans est cette capacité de surmonter ses bobos physiques au prix d’un effort soutenu.

Sur ce plan, il y a peu de personnes qui sont mieux placées que Virginie Tremblay pour apprécier l’énergie déployée par l’Ontarienne, elle qui est la préparatrice physique de la joueuse depuis un peu plus d’un an. À l’emploi de Tennis Canada depuis trois ans, Tremblay a accompagné Andreescu en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Californie depuis le début de la saison 2019 de tennis.

À quoi ressemble l’horaire d’une préparatrice physique durant un tournoi du grand chelem?

« Ça fait plus de deux semaines que nous sommes à New York. Avant le tournoi, on a travaillé tous les aspects physiques, en gym, sur le terrain. On travaillait beaucoup en aérobie, en puissance et en vitesse. Ça, c’est avant le tournoi.

« En tournoi, ou quelques jours avant, là, il ne faut pas trop en faire, pour pas qu’elle ne soit trop fatiguée. C’est vraiment un travail très minutieux de la rendre prête à un moment précis. Pour moi, c’est un défi quotidien. »

Si les joueuses ont parfois une journée de congé entre deux matchs, n’allez surtout pas croire… qu’elles sont en congé.

« Durant le tournoi, c’est plus du maintien. C’est important quand même de faire un petit quelque chose tous les jours. On fait toujours quelque chose, chaque jour. Il n’y a aucune journée où elle ne fait rien. Mais je ne peux pas faire de grosses séances d’entraînement. Les jours qu’elle n’a pas de match, je m’assure de faire du maintien et je mets une grande importance sur l’échauffement. Pour moi, c’est un moment clé. »

Si le vélo stationnaire précède l’échauffement, Virginie Tremblay a une routine bien établie avant les matchs.

« Il y a des exercices de réactions avec des balles de tennis, des changements de direction brefs et rapides, des accélérations, des exercices avec des élastiques, des ballons. Le but, c’est d’être le plus explosif en très peu de répétitions et maintenir une intensité très élevée. Maximum dix minutes, mais c’est très intense. »

« Le matin, on la laisse dormir afin qu’elle se réveille par elle-même : pas d’alarme. Mais, ce qui est important, c’est qu’elle ne reste pas trop couchée dans son lit. Quand il n’y a pas de match, on fait des activations à l’hôtel. Environ 20 à 30 minutes. C’est quand même assez court et bref. Durant cette journée, il faut être à l’écoute de l’athlète. Si j’avais planifié quelque chose avec elle, mais qu’elle ne se sent pas bien, on ne fait rien. On l’écoute. »

Au plan physique, qu’elle est l’évaluation de Virginie Tremblay de Bianca Andreescu?

« Physiquement, c’est une athlète incroyable.  Elle est très forte et très puissante. Elle se déplace extrêmement bien sur le terrain. Elle glisse, elle fait la split… elle court à droite, à gauche, en avant, en arrive… Elle est très rapide. Explosive. Une de ses principales qualités, ce sont ses déplacements sur le terrain. »

En direct de 20:30 à 00:00
2150
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.