12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Les succès de Bianca Andreescu:«C'est une battante» -Sylvain Bruneau

Les succès de Bianca Andreescu:«C'est une battante» -Sylvain Bruneau

Les succès de Bianca Andreescu:«C'est une battante» -Sylvain BruneauPC/Frank Gunn
Bianca Andreescu

Si quelqu’un avait dit il y a deux semaines à l’entraîneur Sylvain Bruneau que sa protégée Bianca Andreescu allait remporter la Coupe Rogers à Toronto, il ne l’aurait probablement pas cru.

La Canadienne n’avait disputé qu’un match depuis le mois de mars. De penser qu’elle allait enfiler tant de duels, de manches et de jeux en si peu de jours relève de l’exploit.

« Les problèmes qu’elle a eus avec une blessure (à l’épaule) qui l’a tenue à l’écart du jeu pendant plusieurs mois, d’avoir très peu de préparation et de jouer le tennis qu’elle a offert, honnêtement, c’est remarquable », a déclaré Bruneau au micro de Jérémie Rainville, aux Amateurs de sports.

La marque de commerce de la joueuse âgée de 19 ans est cette capacité de ne jamais céder un pouce de terrain, même quand la situation semble perdue d’avance. 

« C’est une battante et elle a une grande confiance en elle. Ça lui permet, quand elle est en difficulté, de puiser loin à l’intérieur d’elle-même, comme elle l’a démontré par le passé. Avec cette ténacité, cette combativité, ce désir de ne pas plier et de poursuivre, elle réussit à faire des petits miracles. »

Andreescu a décidé de faire impasse sur le tournoi de Cincinnati cette semaine, afin de se reposer avant les Internationaux de tennis des États-Unis. Une décision préventive.

« On apprend du passé. En début d’année, elle a disputé beaucoup de matchs, beaucoup de tournois. La confiance est allée vers le haut, mais après, il y a eu des pépins physiques. On veut faire des petites modifications et prioriser sa santé. »

Cacher son jeu

Sur cet aspect d’ailleurs, Bruneau aimerait qu’Andreescu cache un peu mieux son jeu sur le terrain.

« Elle a un tempérament très démonstratif. C’est une fille qui met toujours ses émotions de l’avant. J’aimerais qu’elle soit capable d’un peu mieux dissimuler sa situation physique, même s’il y a une fatigue générale ou un petit pépin. Mais le bon côté, même lorsqu’elle a des trucs comme ça, elle réussit à poursuivre et à donner 300 pour cent. »

En un an, Bianca Andreescu est passée du 207e au 14e rang mondial. Une progression phénoménale. Bruneau admet que la situation a bien changé.

« Il y a un an et demi, en mars 2018, c’était elle et moi. Il n’y avait pas d’équipe comme on a présentement. Il n’y avait pas de physiothérapeute. Pas de préparateur physique. Pas rien. Pas de parents. Personne. Juste nous deux dans des petits tournois de nulle part, sous le radar. C'est une ascension fulgurante, que l'on voit d'habitude sur quelques années. On s'habitue. Mais c'est une fille qui a les pieds sur terre. On en parle. Elle me dit: «Tu n'as pas à t'inquiéter, Sylvain. Je ne changerai pas. » Et on l'a vu quand elle a été voir Serena après le match pour parler avec elle. C'est une bonne athlète et une très, très bonne personne. »

En direct de 10:00 à 12:00
2953
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.