12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «Trop difficile à gérer, les billets de saison» - Ray Lalonde

«Trop difficile à gérer, les billets de saison» - Ray Lalonde

«Trop difficile à gérer, les billets de saison» - Ray LalondePC/Graham Hughes

Bien sûr, lorsqu’une équipe s’offre un parcours en séries éliminatoires du calibre de celle des Raptors de Toronto il y a quelques semaines, les puristes, les irréductibles et même ceux qui ne sont pas des férus de basketball entrent dans la danse.

Mais sur une base régulière? Une base annuelle, disons. L’amateur est-il toujours au poste où la formation (hockey, baseball, football, basketball, soccer) est-elle condamnée à gagner?

« Je crois fondamentalement que les équipes sportives,  en général, c’est de plus en plus difficile d’atteindre des sommets et de se fier presque exclusivement à la vente de billets pour générer des dollars », estime l'analyste Ray Lalonde.

« Pourquoi? Parce que le consommateur d’une époque moderne, elle ou lui vivent des moments différents dans leur consommation respective.  Ça passe par la technologie – l’ordinateur -, sans être connecté à un abonnement payant. Ça passe par des chaînes spécialisées où l'on paie sur demande.

« On consomme le sport différemment. On est encore partisan de nos équipes, on appuie nos organisations, on achète des produits dérivés, on les aime autant qu’avant, mais on est moins présent parce que l’on a de nombreux choix. On ne peut pas tout faire. On ne peut pas être à tous les matchs. »

Il fut une époque où une compagnie détenant des billets de saison du Canadien de Montréal n'aurait jamais songé se départir de ses billets de saison. Et pourtant...

« Un de mes bons amis, président d'une entreprise à Montréal, me disait aujourd'hui qu'ils ont laissé tomber les billets de saison pour les Canadiens cet automne, malgré la perspective d'une équipe prometteuse. Pourquoi? C'est trop difficile à gérer les billets de saison... C'est un engagement à long terme. Ils préfèrent choisir les matchs avec les adversaires recherchés, payer deux, trois fois le prix, mais vraiment gâter leurs invités. »

 

Écoutez l'entrevue intégrale...

En direct de 03:00 à 07:00
1340
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.