• Accueil
  • «Il faut que j'évalue mes pairs avec lesquels j'ai joué» Luc-Brodeur-Jourdain

«Il faut que j'évalue mes pairs avec lesquels j'ai joué» Luc-Brodeur-Jourdain

«Il faut que j'évalue mes pairs avec lesquels j'ai joué» Luc-Brodeur-JourdainPC/Graham Hughes
Luc Brodeur-Jourdain

Quatre jours. C’est le temps qu’aura duré la retraite de Luc Brodeur-Jourdain, qui a été nommé, mardi, entraîneur adjoint de la ligue à l’attaque des Alouettes de Montréal.

Finalement, le Québécois n’aura pas eu le temps de s’ennuyer à la retraite.

« Pas eu le temps du tout », a rigolé le principal intéressé au micro de Jérémie Rainville, aux Amateurs de sports.

« C’est un privilège que j’ai de la part de l’organisation de pouvoir continuer. Quand je me suis investi cette année, je me suis dit que je me donnais une autre année, et finalement, les choses ont tourné comme elles ont tourné.

« L’éventualité de prendre ma retraite et de retourner à la maison, c’en était une, mais grâce à la compréhension de l’organisation, je suis en mesure d’exercer ma passion. J’ai toujours aimé parler avec les joueurs de ligne offensive et maintenant, ça se fait de façon formelle avec un titre d’entraîneur (rire) ».

Luc Brodeur-Jourdain l’assure, il n’a pas été question de poursuivre sa carrière de quelques matchs en raison de la blessure subie par Sean Jamieson jeudi dernier, blessure qui a permis au Québécois de terminer la rencontre et de participer à la victoire des Alouettes contre les Tiger-Cats d’Hamilton.

« Non, ce n’est pas un sujet qui a été abordé. Il y a une profondeur. On a un groupe avec de jeunes qui montent et également des vétérans. La formule est bonne présentement. »

L'ex-joueur de ligne admet que sa relation avec ses anciens coéquipiers devenus ses « joueurs » en l'espace de quelques jours va changer. En fait, la perception est peut-être bien déjà différente.

« Je crois que oui, dans un certain sens. Lorsque j'étais sur le terrain aujourd'hui, c'est drôle, pour faire rire, il y a quelques joueurs qui m'appelaient «coach ». Moi-même, ça me faisait spécial...

« Ultimement, il y a une relation qui change. Un entraîneur ne va pas nécessairement dans la «chambre» des joueurs. C'est sûr que l'atmosphère est un petit peu différente pour moi. Il faut que j'évalue mes pairs avec lesquels j'ai joué. C'est sûr que c'est une autre dynamique. »

« J'ai toujours cru que l'approche à avoir en tant qu'entraîneur, c'est de corriger les points ou les bévues techniques d'un joueur, mais il y a toujours une façon d'aborder le sujet et de dire les vérités de façon adéquate. »

En direct de 11:00 à 18:00
1313
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.