• Accueil
  • Ryan O'Reilly remporte le titre du joueur par excellence des séries

Ryan O'Reilly remporte le titre du joueur par excellence des séries

Ryan O'Reilly remporte le titre du joueur par excellence des sériesPhoto: AP
Le commissaire de la LNH Gary Bettman présente le trophée Conn Smythe à l'attaquant des Blues, Ryan O'Reilly

L'attaquant des Blues de St. Louis, Ryan O'Reilly, a remporté le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

O'Reilly a été époustouflant tout au long des séries

Il a notamment marqué le premier but des siens lors du septième et ultime match de la série finale, mercredi, pour aider les Blues à soulever le précieux trophée de Lord Stanley.

Peu nombreux sont ceux qui n'ont pas écarquillé les yeux en voyant l'étendue du talent d'O'Reilly lors du tournoi printanier.

À 28 ans, l'attaquant a eu la chance de faire taire ses détracteurs lors des séries éliminatoires, menant lentement mais sûrement les Blues à la terre promise.

En 26 matchs en séries, il a amassé huit buts et 15 mentions d'aide.

L'ancien choix de deuxième tour de l'Avalanche du Colorado en 2009, qui avait participé à seulement deux séries en neuf ans de carrière, a porté l'équipe à bout de bras lorsqu'elle en avait le plus besoin.

Après avoir récolté que trois filets lors des trois premières rondes, O'Reilly a donné raison au directeur général de l'équipe, Doug Armstrong - qui a sacrifié des choix de premier tour (2019), de deuxième tour (2021) et les espoirs Tage Thompson, Patrik Berglund et Vladimir Sobotka, pour l'obtenir -, en enfilant cinq buts en sept rencontres.

Alors que les Blues tiraient de l'arrière 2-1 lors de la série finale, O'Reilly a ouvert les écluses après seulement 43 secondes de jeu et a par la suite inscrit le but gagnant pour permettre à la formation de St. Louis de niveler les chances dans la série. Lors du cinquième match, il a de nouveau été le premier à inscrire son équipe au pointage après 55 secondes en deuxième période et s'est également fait complice du deuxième but des Blues dans un gain de 2-1, qui leur a permis de s'approcher à une victoire de leur premier titre en 51 ans d'histoire. Même dans la défaite crève-coeur lors du sixième duel, il a été le seul à déjouer Tuukka Rask.

Et lors du match crucial, O'Reilly a une fois de plus répondu présent pour remettre les Blues en selle, alors que leur destin semblait bien funeste. Après que les Blues eurent été largement menés au chapitre des tirs au but, l'attaquant a fait dévier le troisième tir des siens entre les jambières de Rask, jetant du même coup une douche froide sur la foule réunie au TD Garden.

Ce moment, O'Reilly l'attendait depuis longtemps, après quelques saisons de vache maigre à Buffalo. Après avoir goûté brièvement aux séries éliminatoires avec l'Avalance en 2010 et en 2014, il a attendu quatre saisons avant de pouvoir y participer de nouveau.

À la fin de la dernière saison, alors qu'il vidait son casier dans le vestiaire des Sabres, O'Reilly avait confié qu'il avait perdu «l'amour du sport» et qu'il avait besoin de le retrouver.

La transaction qui l'a mené à St. Louis a tout fait basculer.

À son arrivée, O'Reilly s'est tout de suite taillé une place au centre du premier trio des Blues et a gagné beaucoup de respect de ses partenaires de jeu.

Malgré les moments sombres qu'ont connus les Blues au cours de la campagne, O'Reilly a conclu la saison avec sa meilleure fiche en carrière, grâce à une récolte de 77 points, dont 28 buts, en 82 matchs, aidant la troupe de Craig Berube à se qualifier pour les séries.

«Ça en a valu la peine», a reconnu O'Reilly.

En direct de 12:00 à 15:00
2009
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.