• Accueil
  • McIlroy, Simpson et Kuchar à égalité à l'Omnium canadien

McIlroy, Simpson et Kuchar à égalité à l'Omnium canadien

McIlroy, Simpson et Kuchar à égalité à l'Omnium canadienPC/Nathan Denette

ANCASTER, Ontario - Quand Rory McIlroy a annoncé qu'il allait participer à l'Omnium canadien, il a dit qu'il aspirait à gagner un autre championnat national.

Après avoir remis une carte de 64, six sous la normale, samedi, pour se hisser à égalité au premier rang au terme des trois premières rondes, McIlroy n'est qu'à 18 trous d'atteindre son objectif.

« Les championnats nationaux sont très importants. Ils ont l'habitude d'être les plus vieux tournois de notre sport, a-t-il fait valoir. Si quelqu'un me demandait combien j'en ai gagné, je pourrais lui dire que j'en ai remporté cinq. Si je gagne demain, je pourrais dire que je suis rendu à six et c'est quelque chose dont je serais fier. »

McIlroy a déjà gagné l'Omnium des États-Unis, l'Omnium britannique et celui de l'Irlande, de l'Australie et de Hong Kong. Il a aussi fait savoir que l'Omnium canadien pouvait servir de préparation en vue du prochain tournoi majeur, qui aura lieu la semaine prochaine sur le parcours de Pebble Beach.

« Je crois que la meilleure préparation pour les prochains tournois est de se placer en position de gagner et être dans le feu de l'action à réussir des coups dont tu as besoin, a mentionné McIlroy. Si tu peux l'accomplir, je ne crois pas qu'il y a autre chose dans une ronde qui pourra te donner plus de confiance. »

McIlroy s'est propulsé en tête grâce à deux oiselets à ses quatre derniers trous. Lui et Jonathan Byrd ont remis la meilleure carte de la journée. Webb Simpson a joué 67 et Matt Kuchar a présenté une carte de 69 pour partager le sommet du classement, 13 coups sous la normale.

La clé du succès pour Simpson à l'Omnium canadien a été sa constance. En 54 trous, il n'a toujours pas commis un boguey.

« Je crois que les moments au cours desquels j'ai dû prendre une décision cette semaine, j'ai pris la bonne, a affirmé Simpson. J'ai effectué de bons coups roulés, surtout à l'intérieur de 10 pieds. J'ai dû réussir quelques roulés de six ou sept pieds, mais pour le moment, ils tombent au fond du trou. »

Adam Hadwin est le mieux placé pour mettre fin à la longue disette des Canadiens à ce tournoi. En vertu d'une ronde de 67, il a grimpé à égalité en quatrième position avec Shane Lowry (66) et Brandt Snedeker (69), à un seul coup des meneurs.

« Nous verrons ce qui va arriver avec le vent et la dureté des verts avant que je saute sur le terrain, en fin d'après-midi, a déclaré Hadwin. Ce qui est bien de ce parcours c'est que parce qu'il est plus court, tu peux connaître des rondes de moins-5 ou moins-6 si tu frappes bien la balle. C'est ce que Rory a fait aujourd'hui. »

Le Suédois Henrik Stenson (68) occupe seul la septième place, à moins-10, tandis que le Canadien Mackenzie Hughes (69) se retrouve seul au huitième échelon, à moins-9.

Aucun Canadien n'a gagné le tournoi depuis Pat Fletcher, en 1954.

En direct de 12:00 à 15:00
1964
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.