12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Jeux du Québec: Julianne Proulx, l'athlète multidisciplinaire

Jeux du Québec: Julianne Proulx, l'athlète multidisciplinaire

Jeux du Québec: Julianne Proulx, l'athlète multidisciplinairePhoto Jeux du Québec
Julianne Proulx

Qu’ont en commun le soccer, le tennis, le badminton et le hockey? Ce sont les quatre sports auxquels Julianne Proulx a pris part aux Jeux du Québec. À 14 ans, cette athlète porte les couleurs de l’Est-du-Québec pour la troisième et dernière fois lors de cette 54e Finale présentée dans la Vieille Capitale.

Julianne a participé aux Jeux du Québec au soccer (2016) et au tennis (2018). Cet hiver, l’athlète originaire de Rivière-du-Loup a pris part aux épreuves de badminton du premier bloc et entame le deuxième avec son équipe de hockey.

« C’était vraiment amusant et j’ai été impressionnée par l’accueil. J’espérais mieux pour mes performances (5e en double et en équipe), mais le stress a un peu embarqué. J’ai plus d’énergie au deuxième bloc et le stress est parti. Quand mon équipe est arrivée, mon entraîneur m’a demandé de faire visiter les filles parce qu’il sait qu’il peut compter sur moi pour leur montrer comment ça fonctionne. »

Pour Julianne, combiner ses deux disciplines l’aide à se développer comme athlète. Elle y voit plusieurs  points en commun. « Le hockey travaille beaucoup la vision du jeu, alors au badminton je peux savoir où placer les volants. Le badminton m’apprend à rester concentrée dans mes parties et au hockey, je dois rester concentrée sur le même objectif. En badminton, je joue individuellement et en double, mais au hockey, ma performance peut tout changer dans un match. »

Badminton ou hockey?

La passion du badminton coule dans les veines de la famille de Julianne. Son père a été champion canadien collégial, sa mère pratique ce sport, son frère joue pour le Rouge et Or et a participé aux Jeux du Québec (athlète en badminton et entraîneur en tennis) et sa sœur cadette joue dans le même club qu’elle.

Bien qu’elle partage son temps entre ses deux passions, Julianne sait qu’il viendra un moment où elle devra choisir une discipline. Actuellement, elle pratique le badminton 7 heures par semaine et le hockey de 3 à 4 heures.

« Je ne sais pas encore quelle sera ma décision. Ça dépendra si je rentre au programme Sport-études en badminton à mon école, a fait savoir l’élève de troisième secondaire. Si oui, je devrai peut-être arrêter le hockey. Les dirigeants de l’école et mes entraîneurs travaillent très fort pour que le badminton soit ajouté au programme. »

Conjuguer avec l’école et deux sports de haut niveau demande aussi des sacrifices à Julianne. De nature solitaire, elle a tout de même du temps pour ses amies réparties à l’école et au hockey.

« Je manque toujours ma pratique de badminton le vendredi parce que je pars jouer au hockey. Chaque fin de semaine, je vais à Québec ou Montréal pour des tournois, ce qui représente entre 2 h et 8 h de route juste pour me rendre. Parfois, je suis épuisée avec mon horaire de la semaine, mais je me dis que mes tournois du week-end sont mes récompenses. Cette année, ma famille et moi avons décidé que le hockey prendrait plus de place, alors je manque parfois des compétitions de badminton », a conclu Julianne Proulx, membre de l’équipe féminine bantam AAA de hockey les As de Québec.

En direct de 22:00 à 00:00
2811
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.