• Accueil
  • Le Canadien doit-il s'améliorer au risque de modifier la «chimie»? 

Le Canadien doit-il s'améliorer au risque de modifier la «chimie»? 

Le Canadien doit-il s'améliorer au risque de modifier la «chimie»?  Photo AP

Quand une équipe sportive est en déroute, on veut parfois tout changer. Quand elle gagne à répétition, on a plutôt tendance à ne pas vouloir rompre une formule gagnante. Ce sont ces deux idéologies qui risquent d’être en opposition chez les amateurs du Canadien de Montréal à l’approche de la date butoir des transactions.

Le Tricolore (31-18-7, 69 points) a une fort jolie séquence de 7-2-1 à ses dix derniers matchs. Et tout le monde, à commencer par l’entraîneur Claude Julien qui était à Bonsoir les Sportifs mercredi soir, admettent que la «chimie» entre les joueurs du Canadien est belle à voir.

Mais en dépit de ses récents succès, la formation montréalaise occupe seulement la septième position – première équipe repêchée - qui donne accès aux séries éliminatoires. Trois défaites d’affilée, et le Canadien pourrait rater le rendez-vous printanier.

Ron Fournier et Mario Langlois ont posé la même question à Claude Julien et à l’analyste Dany Dubé, respectivement.

Si l’organisation montréalaise a l’occasion d’améliorer son Top-6 à l’attaque ou son Top-4 à la défensive quitte à laisser filer un joueur qui cadre parfaitement dans la formation, doit-elle hésiter à le faire? 

« N’importe quand, lorsque tu as l’occasion d’améliorer ton équipe, tu le fais. Quand tu fais ce genre de changement avec un gars qui nous aiderait sur les deux premiers trios ou un défenseur haut de gamme, tu vas toujours regarder l’effet qu’il va avoir dans le vestiaire. Est-ce que c’est un joueur qui va bien s’adonner avec tout le monde? C’est un joueur où tout tourne autour de lui et ça peut déranger la chimie? Je le répète. Quand tu as la chance d’améliorer ton équipe, tu le fais. Mais tu fais tes devoirs. Et je pense que Marc (Bergevin) a fait ses devoirs cet été. »

« Non (je ferais l’échange), mais je serais très pointu sur le choix du joueur. Top-6? Ça pourrait être le Top-9. Je pense à (Artturi) Lekhonen, entre autres. On lui donne des responsabilités, mais il a des difficultés à produire. On peut peut-être avoir un peu plus d’offensive sur les neuf premiers attaquants avec un joueur plus performant. »

« Mais je pense que le Canadien est encore un peu mince à la défense. Il y a beaucoup de vulnérabilité dans le groupe. Lorsque les séries vont commencer, ça va être l’histoire de marteler l’adversaire. On joue toujours contre les mêmes. On identifie les points faibles et on s’acharne sur ces joueurs. »

En direct de 19:00 à 22:00
1379
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.