• Accueil
  • Les Bruins de 2011 et le Canadien de 2019: «Ça se ressemble beaucoup» -Claude Julien

Les Bruins de 2011 et le Canadien de 2019: «Ça se ressemble beaucoup» -Claude Julien

Les Bruins de 2011 et le Canadien de 2019: «Ça se ressemble beaucoup» -Claude Julien PC/Ryan Remiorz

Claude Julien a remporté la coupe Stanley en 2011 à la barre des Bruins de Boston, une équipe qui n’était pas la favorite pour rafler les grands honneurs cette saison-là.

Les Bruins, d’ailleurs, se sont rendus trois fois sur quatre à la limite de sept matchs (Canadiens, Tampa Bay, Vancouver) durant leur périple printanier.

«Je te dirais qu’on a eu du fun, a noté l’entraîneur-chef du Canadien au micro de Ron Fournier, à Bonsoir les Sportifs. Même si on a été à sept matchs, les gars croyaient en eux. On avait une bonne approche et une bonne attitude.»

L’animateur s’est ensuite livré à un petit jeu avec l’entraîneur.

Ron Fournier: «Zedno Chara et Shea Weber, est-ce que ça se ressemble un petit brin?»

Claude Julien: «Oui, ça se ressemble beaucoup, comme capitaine, comme leader, comme défenseur. Il n’y a personne qui voulait jouer contre Zedno Chara autour du filet en 2011 et c’est la même chose avec Weber.»

RF: «Brad Marchard et Brendan Gallagher. Ça se ressemble un peu?»

CJ: «C’est sûr qu’il y a des différences quand on parle de ses deux joueurs, mais ils se ressemblent car ils vont au filet. Chaque match, ils sont capables de frustrer les joueurs de l’autre équipe avec leur éthique de travail et leur acharnement.»

RF : «Jonathan Drouin, de la façon dont il joue ces temps-ci, et David Krejci, ça peux-tu se ressembler? Patrice Bergeron est une super vedette, mais Phillip Danault fait une maudite bonne job. Tyler Seguin avait 19 ans et là, tu as Kotkatniemi. L’équipe que tu avais et l’équipe que tu as, si on compare l’ardeur et la combativité…»

 

«Je suis d’accord. Ça se ressemble beaucoup, mais, honnêtement, ce n’est certainement pas moi qui ai dit: je veux avoir une équipe bâtie comme ça. C’est notre groupe d’entraîneurs avec Marc (Bergevin) qui ont vu ce que ça nous prenait à différentes positions. On n’a pas dit ''on va garder Kotkaniemi parce qu’il ressemble à Seguin''. C’est vrai que les comparaisons sont là. Ça ne veut pas dire que le but de gagner la coupe Stanley en 2011 est automatique avec nous. Ça reste quand même que ce sont de belles comparaisons.»

«Une chose que je vais te dire, Ron, c’est que le groupe que l’on a ici… On a tellement une bonne chimie. Les gars s’entendent tellement bien… Ce que je vois derrière le banc, peu importe qui marque le but, tout le monde est content pour cette personne-là. Il n’y a pas de jalousie. Pour moi, c’est ce qui est plaisant. Et ces choses-là peuvent porter ton équipe plus loin que tu penses.»

RF : «Et on va faire les séries, oui ou non?»

CJ : «On va le démontrer au lieu de le dire».

En direct de 15:00 à 18:30
1160
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.