• Accueil
  • Que faire avec les débuts de saison chez l’Impact?

Que faire avec les débuts de saison chez l’Impact?

Que faire avec les débuts de saison chez l’Impact?
98,5 FM

Le calendrier de la MLS a été dévoilé lundi après-midi et au grand désarroi des amateurs de l’Impact, le club amorcera sa saison en jouant huit de ses neuf premiers matchs sur la route.

D’ailleurs les six premiers matchs de la saison seront tous disputés ailleurs qu’au Stade Saputo.

Lorsque l’on sait à quel point il est difficile de gagner sur la route en MLS, on peut s’attendre à ce que le début de la saison soit particulièrement ardu cette année.

Éviter le Stade olympique

C’est à la demande de l’Impact que la MLS a construit son calendrier de cette façon. L’Impact voulait éviter de jouer au Stade olympique. Lors des dernières années, le club n’a même pas pu vendre 30 000 billets pour son match d’ouverture. C’est donc dire que l’opération n’était pas payante pour le club.

C’est donc seulement le 13 avril que l’Impact jouera son match d’ouverture au Stade Saputo contre Columbus. Bien sûr si la météo coopère, car en 2013, en ce même 13 avril contre ce même Crew, l’Impact avait dû reporter au lendemain son match, à cause d’une tempête de neige.

L’année suivante, le 22 mars 2014, l’Impact devait jouer au Stade olympique, mais des bordées de neige de plus de 15 centimètres ont forcé le club à déplacer le match au lendemain, étant donné les restrictions de la RIO pour ce qui est du poids que peut supporter la toiture.

Même si l’Impact amorce ses premiers matchs à l’étranger, c’est quand même risqué pour le onze montréalais d’amorcer sa saison locale un 13 avril au Stade Saputo, sur une surface de jeu extérieure.

En mars la saison prochaine 

Pour cette saison, la MLS a donné la permission à l’Impact de jouer son premier match local en avril, mais à partir de la saison prochaine, l’Impact devra trouver une solution à son problème, car ils devront débuter leur saison locale en même temps que tout le monde au mois de mars.

Un retour au Stade olympique est possible, mais ce n’est pas la solution désirée par le Bleu-Blanc-Noir. Mais l’autre option pourrait coûter très cher.

Si l’Impact décidait de procéder à d’importantes rénovations au Stade Saputo dans le but de le rendre utilisable durant l’hiver, l’Impact s’embarquerait dans un énorme projet.

Premièrement, il faudrait un terrain chauffant. C’est-à-dire installer un système de chauffage sous la pelouse, rendant le terrain utilisable même durant l’hiver. Le Toronto FC a effectué ces aménagements il y a quelques années et le Sporting de Kansas City procède présentement à ce changement.

Selon les informations obtenues par le 98,5 FM, le tout pourrait coûter entre 3M$ et 5M$.  

En plus de cela, la plomberie du Stade Saputo n’est présentement pas conçue pour fonctionner durant l’hiver. Il faudrait aussi y voir pour s’assurer que les concessions alimentaires et les salles de bain puissent fonctionner normalement, même par des temps de grand froid.

Finalement, il faudrait tester les sièges pour voir s’ils résisteraient sous le poids des spectateurs lorsque ceux-ci sont complètement gelés. S’ils ne passent pas le test, il va sans dire qu’il faudrait les remplacer. On parle ici de projets extrêmement dispendieux et rigoureux.

La bonne nouvelle, c’est qu’avec le nouveau système des séries en MLS, les séries éliminatoires prendront fin juste après l’Halloween à partir de cette année, et non plus à la mi-décembre comme cela a était le cas jusqu’à maintenant.

En direct de 12:00 à 15:00
1953
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.