• Accueil
  • «Le concept d'équipe, c'est fort, c'est puissant, on le ressent» - Dany Dubé

«Le concept d'équipe, c'est fort, c'est puissant, on le ressent» - Dany Dubé

«Le concept d'équipe, c'est fort, c'est puissant, on le ressent» - Dany Dubé AP/Gene J. Puskar
Paul Byron et Jesperi Kotkaniemi

Le Canadien de Montréal disputera son premier match à domicile de la saison 2018-2019, jeudi soir, quand il accueillera les Kings de Los Angeles.

Si l’organisation montréalaise profite de la rentrée locale pour célébrer le 25e anniversaire de la dernière conquête de la coupe Stanley (1993), c’est aussi l’occasion pour les analystes de discuter du début de saison de l’équipe qui a amassé trois points à ses deux premiers matchs disputés à l'étranger.

L’animateur Mario Langlois recevait mercredi les analystes Dany Dubé (98,5 FM, TVA Sports), Benoît Brunet (RDS, 98,5 FM) et le journaliste Marc Antoine Godin du site web spécialisé The Athletic. Comment voient-ils ce début de campagne?

« L’an dernier, ce qui me dérangeait, c’était la productivité du Canadien à cinq contre cinq, note Dubé. Dans les deux premiers matchs, ils ont marqué six buts. C’est le chiffre magique pour moi : trois buts par match. Il faudra maintenir cette statistique sur une plus longue période.

« Si tu ne marques pas 150, 155 buts à cinq contre cinq, il faut que tu sois une force en défensive et la défensive, ce n’est pas juste le gardien. Jusqu’à maintenant, ils ont eu du succès parce que les cinq joueurs travaillent défensivement.  Le concept d’équipe, tout le monde y adhère : c’est fort, c’est puissant, on le ressent. »

« Ce ne sont pas deux matchs qui vont les propulser dans la fenêtre où ils pourront se tailler une place en séries, mais ce qui est le fun, pour moi, c’est que c’est du jeu qui est encourageant et de nature à ramener les amateurs, notre Godin. On a tellement entendu que les joueurs et les entraîneurs voulaient tourner la page sur la saison dernière, ils s’y sont pris de la bonne manière pour y arriver. »

Cela dit, tout l’échafaudage repose, encore une fois sur un joueur, note Brunet.

« Carey Price est encore le meilleur joueur du Canadien. Il est la fondation du club. si Carey n’est pas au rendez-vous, on n'a aucune chance de faire les séries. Et ça va prendre Niemi, aussi. Et au niveau du style de jeu, j’ai vraiment aimé ce qu’on a vu lors des deux premiers matchs. Combien de temps va-ton maintenir ce système de jeu? Ça reste à déterminer. »

 

Écoutez l’entrevue de groupe…

En direct de 19:00 à 22:00
2341
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.