nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Le programme À nous le podium est «une erreur monumentale», selon Jean-Luc Brassard 

Le programme À nous le podium est «une erreur monumentale», selon Jean-Luc Brassard 

Le programme À nous le podium est «une erreur monumentale», selon Jean-Luc Brassard  Instagram
Justine Dufour-Lapointe

«Le financement du sport d'élite canadien (À nous le podium) est basé uniquement sur les médailles olympiques... mais on est battu régulièrement par des athlètes dopés. Quand Alex Harvey termine quatrième, non seulement il n'a pas sa médaile olympique, le financement de sa fédération est coupé de moitié. C'est exactement ce qui est arrivé. C'est une erreur monumentale qu'on fait.»

L'Agence mondiale antidopage a décidé jeudi de réadmettre la Russie qui avait été suspendue près de trois ans pour avoir mis sur pied un système de dopage étatique.

Pour le médaillé olympique Jean-Luc Brassard, cette décision démontre que l'Agence n'a plus de crédibilité et que «les criminels ont pris le contrôle du tribunal».

«Le but des Russes avant Sotchi en 2014, c’était un peu de copier ce qui s’était passé à Vancouver avec les Canadiens, de redonner une grande fierté nationale en ayant le plus de médailles possible, et si possible, en pulvérisant le nombre de médailles d’or, précise-t-il. La décision envoie un bien drôle de message à toutes les communautés sportives internationales.»  

À Nous le podium, une erreur monumentale à cause du dopage international

«Le financement du sport d'élite canadien (À nous le podium) est basé uniquement sur les médailles olympiques... mais on est battu régulièrement par des athlètes dopés. Quand Alex Harvey termine quatrième, non seulement il n'a pas sa médaille olympique, le financement de sa fédération est coupé de moitié parce qu'il n'a pas eu de médaille. C'est exactement ce qui est arrivé. C'est une erreur monumentale qu'on fait... Un athlète, au seuil d'être parmi les meilleurs au monde est coupé parce que la seule et unique raison pourquoi on subventionne le sport, c'est pour les maudites médailles.»

En direct de 19:00 à 22:00
1786
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.