nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Plongeon de haut vol: «J'ai la chance de voler» - Lysanne Richard

Plongeon de haut vol: «J'ai la chance de voler» - Lysanne Richard

Plongeon de haut vol: «J'ai la chance de voler» - Lysanne Richard Photo Facebook Lysanne Richard/Romina Amato
La Québécoise Lysanne Richar lors d'une compétition de plongeon de haut vol

Il y a des athlètes qui plongent d’un tremplin d’un mètre, de trois mètres ou d’une plateforme de dix mètres. Il y a des plongeuses comme Lysanne Richard qui font du plongeon de haut vol.

La spécialiste de cette discipline spectaculaire était de passage au 98,5 FM afin de parler avec l’animateur Derek Aucoin de son sport.

Lysanne Richard est la seule Québécoise – et la seule Canadienne – à plonger au sein du circuit Red Bull Cliff Diving. Elle a été la personnalité de l’année 2017 de Plongeon Québec et elle s’est imposée à la Coupe du monde de la FINA en 2016.

« C'est un mélange de plongeon, de trampoline et il faut être un peu timbré, aussi, parce qu'il faut être à l'aise avec la hauteur. Quand j'étais jeune, je rêvais que je volais. Et j'ai la chance de voler. C'est ce qui me plait le plus dans mon sport, comparativement au plongeon habituel, parce que je suis plus longtemps dans les airs. 

« Quand j’ai commencé à m’entraîner pour le plongeon de haut vol, je connaissais peu de gens du milieu du plongeon au Québec et au Canada et ça faisait 20 ans que je n’avais pas fait de plongeon, explique celle qui a 36 ans.

« J’ai commencé à m’entraîner avec l’équipe nationale, mais un peu de côté. Les gens me regardaient et doutaient un peu de ma technique, mais j’ai tellement travaillé fort que j’ai fini par prouver que j’étais capable. J’ai eu des bons résultats et j’ai beaucoup d’alliés. »

La plongeuse s’entraîne avec des membres de l’équipe de plongeon CAMO qui font du plongeon traditionnel.

Le rêve olympique?

«Quand j'étais enfant et que je faisais du plongeon, je rêvais d'aller aux Jeux olympiques, puis j'ai arrêté, parce que j'avais des difficultés avec mes oreilles. Après, j'ai vécu autre chose. J'ai fait de l'improvisation, j'ai trippé sur du jeu théâtral et j'ai fait du cirque. J'ai adoré ça, le vieux rêve d'aller au Cirque du soleil. J'ai eu la chance de travailler là une dizaine d'années.

« Je voulais passer à un autre défi, de là le plongeon de haut vol. L'opportunité olympique revient peut-être. Ce sport va devenir olympique. Mon défi est de rester en forme jusqu'aux Jeux olympiques. J'ai vraiment le goût de continuer. »

FB Lysanne Richard/Plongeon Canada

Source: FB Lysanne Richard/Plongeon Canada

Drainville PM

Drainville PM

avec Bernard Drainville

En direct de 12:00 à 15:00
1810
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.