• Accueil
  • «J’ai déjà dit à Laurent qu’on allait le battre!» -Béland-Goyette
98.5 Sports

«J’ai déjà dit à Laurent qu’on allait le battre!» -Béland-Goyette

«J’ai déjà dit à Laurent qu’on allait le battre!» -Béland-Goyette
Laurent Ciman (à droite) avec Omar Gaber du LAFC

Samedi c’est le retour de Laurent Ciman au Stade Saputo. L’ancien défenseur de l’Impact a quitté Montréal l’automne dernier, amer de la façon dont il a été échangé.

Ce sera donc la première chance pour lui de faire mal à l'organisation pour laquelle il a évolué pendant 3 ans. Mais ses anciens coéquipiers n’ont pas l’intention de lui faire de cadeau.

C’est le cas entre autres du jeune milieu de terrain Louis Béland-Goyette, qui a grandi sous l’aile du vétéran belge.

«Laurent, c’était comme mon grand-frère. On s’échange encore des massages textes et je lui ai déjà dit qu’on allait le battre. Nous allons tout faire pour gagner ce match.»

Un préféré à Montréal

Ciman, un préféré de la foule à Montréal, avait ses forces, mais aussi ses faiblesses sur un terrain.

«Il n’est pas parfait, on sait que parfois il peut se compromettre. Ce sera à nous de tenter d’en profiter. Le début de saison avec tous ces matchs sur la route a été difficile, mais là il n’y a plus d’excuse.»

Evan Bush connait très bien Ciman, pour l’avoir eu devant lui pour la grande majorité des matchs de l’Impact depuis 2015.

«Je m’entendais bien avec lui. Comme dans toute équipe, parfois ce n’est pas parfait. Mais justement cette semaine j’ai vu sur mes médias sociaux un rappel de notre série gagnée en Ligue des Champions au Costa Rica. Il y avait une image de Laurent qui me saute dans les bras après la victoire face à Alajuelense. C’est peut-être le plus beau moment de ma carrière. Alors je garde de bons souvenirs comme ça de Laurent.»

Un match émotif pour Lolo

Bush reconnait qu’il faudra garder l’accent sur le terrain pour éviter de se faire emporter par l’émotion de ce match. Ciman mettra assurément quelques dollars sur le tableau du vestiaire du L.A.F.C. en échange pour une victoire sur ses anciens patrons envers qui il garde une certaine rancune.

«Je pense que Laurent aura hâte de revoir les partisans et une ville qu’il connait bien, a poursuivi Bush. Il y aura de l’émotion dans l’air. De notre côté, je suis certain que des joueurs comme Ignacio Piatti et Matteo Mancosu discuteront de son cas cette semaine, pour s’assurer d’avoir le meilleur sur lui.»

Une défensive à améliorer

Lors des deux derniers matchs, Bush a été bombardé de tirs et d'occasions de marquer contre lui. Face au Revolution, c’était un peu normal, le club évoluait à 10 contre 11, mais contre les Red Bulls, l’Impact n’a que lui-même à blâmer.

«Nous devons travailler sur plusieurs choses, a expliqué Bush. Nous avons revu plusieurs séquences de ce match. Quand on redonne constamment le ballon à l’adversaire et que ceux-ci contre-attaque, c’est difficile pour les défenseurs de reculer dos au filet. Si ça arrive trois ou quatre fois c’est une chose, mais au bout de la 16e et 17e fois, ça devient impossible.»

Au moins une bonne nouvelle

Si la présence du défenseur Rod Fanni dans la formation samedi face au L.A.F.C. semble peu probable, un autre défenseur s’apprête à effectuer un retour au jeu.

Michael Petrasso, blessé aux quadriceps il y a quatre semaines avec l’équipe nationale canadienne, s’approche d’un retour au jeu. S’il continue de progresser cette semaine au niveau du conditionnement, il pourrait même être en uniforme dès samedi.

Le match entre l’Impact et le L.A.F.C. samedi après-midi au Stade Saputo sera diffusé sur les ondes du 98,5 FM dès 12h00 avec l’émission d’avant-match. 

Les grands titres
En direct de 04:30 à 05:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.