• Accueil
  • Bye Bye 2020 | Une revue de l’année réussie et applaudie

Bye Bye 2020 | Une revue de l’année réussie et applaudie

Bye Bye 2020 | Une revue de l’année réussie et applaudiePhoto: Courtoisie - ICI Radio-Canada Télé
Kevin Parent interprété par Marc Dupré
Retour sur le Bye Bye 2020

7:09

Retour sur le Bye Bye 2020

Détails

2020 aura été une année très difficile, mais au moins elle se sera terminée de belle façon. Le Bye Bye aura réussi là où plusieurs des productions précédentes ont échoué : l'émission spéciale a plus à une majorité de Québécois.

Plusieurs l’ont adoré, plusieurs l’ont trouvé simplement drôle, certains n’ont pas aimé, mais règle générale, personne n’est monté aux barricades contre la revue de l’année. Parfois, le Bye Bye est très polarisant.

Les sketches les plus réussis : le numéro d’ouverture avec Pierre-Yves Roy-Desmarais; la conférence de presse d’Horacio Arruda; la chanson «reggaeton» interprétées par Mehdi Bousaidan;la famille Bougon en Gaspésie; les imitations de Marie-Mai et de Lucie Laurier par Sarah-Jeanne Labrosse; la limonade «grainée» de Kevin Parent par Marc Dupré; la discussion entre Laurent Duvernay-Tardif et Monsieur Caron, joué par Yves P. Pelletier.

Mentionnons l’écriture fine de l'équipe sur le profilage racial du capitaine, qui était interprétée par Widemir Normil. Ce sketach était un clin d’œil à l’émission Escouade 99.

On peut aussi saluer la capacité de traiter avec justesse des allégations d’inconduites sexuelles contre Maripier Morin, Bernard Adamus, Julien Lacroix et Yan Perreault. Sans tomber dans l’acharnement ou le mauvais goût, l’effet était vraiment réussi.

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.