• Accueil
  • «Le divertissement va survivre» -Jacques Aubé, evenko

«Le divertissement va survivre» -Jacques Aubé, evenko

«Le divertissement va survivre» -Jacques Aubé, evenko
P!nk, à Austin (Texas), lors de sa tournée de 2019
Gary Miller/Getty Images

L’industrie du spectacle est au point mort. Il y a des initiatives sur le web ou sur les balcons, mais pour l’essentiel, la scène musicale, humoristique et théâtrale est en panne. 

Si tout le monde paie la note dans le contexte, certains joueurs sont plus touchés que d’autres, à commencer par le promoteur evenko.

En conversation avec Mario Langlois, Jacques Aubé, vice-président exécutif et chef de la direction d’evenko, met les choses en perspective.

« Oubliez le Festival de jazz et les Francos. Uniquement chez Evenko, il y a 600 spectacles qui ont été touchés (annulés ou reportés) du jour au lendemain. Du 6 mars au 30 juin, il y a 600 événements qui... Bang! Fini. Ils n’ont pas lieu. C’est assez exceptionnel ».

« Il y a beaucoup d’incertitude. On sent que dès que ça va recommencer, les jeunes vont vouloir revenir. Mais on ne sait pas quand. »

Présentement, la plupart des promoteurs espèrent qu’il y a moyen de présenter des concerts à la fin de l’été ou à l’automne. Mais si ça devait être le cas, les derniers mois de l'année s’annoncent chargés.

« Les 600 événements touchés… Les artistes tentent de les reporter à plus tard. Les gens qui ont acheté leurs billets, eux aussi, veulent savoir quand ça va avoir lieu. On travaille au cas par cas. »

Sur le fond, Jacques Aubé demeure optimiste.

« Va-t-il y avoir un remède? Un vaccin? Qu’est-ce que la distanciation va vouloir dire par rapport à ces événements-là? Le divertissement va survivre. On est super confiants de ça. Mais pour l’instant, il faut voir à la santé et à la sécurité de tous. »

L'effet Normandeau
En direct de 10:00 à 12:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.