nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Elisapie : sensibilités féminines et beautés du Grand Nord  

Elisapie : sensibilités féminines et beautés du Grand Nord  

Elisapie : sensibilités féminines et beautés du Grand Nord   Photo: Le Pigeon via Bonsound
L’auteure-compositrice-interprète Elisapie

L’auteure-compositrice-interprète montréalaise Elisapie, originaire du Nunavik, offre un nouvel album solo qui s’inspire à la fois de sa vie personnelle et de ses racines inuites. Intitulé The Ballad of the Runaway Girl, l’opus est sorti le 14 septembre.

Sur ce très bel album de 11 titres, la chanteuse Elisapie - qui s’est d’abord fait connaître grâce au duo Taima, il y a une quinzaine d’années - parle notamment de ses différents défis personnels en tant que femme : l’enfant adoptée, la mère ou encore l’amoureuse.

De son propre aveu, elle ne s’est jamais autant inspirée de ses origines afin de concevoir une œuvre musicale. Qui plus est, elle y affirme sa fierté d’être Inuk. Voici ce qu’on peut lire dans un communiqué publié par sa maison de disque Bonsound : 

 «D’un côté, des compositions inspirées qui dépeignent ses états d’âme. La chanson Ikajunga, par exemple, aborde un post-partum qu’elle a vécu. Mentionnons également Don’t Make Me Blue, qui raconte l’histoire d’amour d’une femme mature, ainsi que Rodeo, qui fait écho au désir d’Elisapie de quitter son village natal, Salluit, lorsqu’elle était adolescente. Il y a aussi la touchante Una, chanson de la réconciliation dans laquelle Elisapie demande à sa mère biologique ce qu’elle a ressenti quand celle-ci l’a donnée en adoption.»  

«De l’autre, des morceaux à travers lesquels l’artiste prend position sur des enjeux sociaux touchant les Premières Nations et les Inuits. Sur Arnaq, Elisapie rend hommage aux femmes et aux filles autochtones disparues ou assassinées au Canada. Sur Ton vieux nom, unique titre en français, elle exhorte son peuple à réaffirmer sa fierté. La chanson a été coécrite par Natasha Kanapé Fontaine, Elisapie ainsi que Chloé Lacasse. Par l’entremise de l’aérienne Darkness, écrite avec Joe Jarmush de Suuns elle fait un clin d’œil aux communautés envoyées par le gouvernement au cercle arctique afin de protéger le territoire canadien.»

Par ailleurs, la chanteuse a également repris quelques monuments de la musique inuite et autochtone pour concevoir The Ballad of the Runaway Girl. Mentionnons la pièce Call of the Moose, de Willy Mitchell, qui serait «un cri du cœur pour la défense du territoire».

Impossible de passer sous silence le magnifique morceau Wolves Don’t Live by the Rules, de Willie Thrasher, qu’elle interprète en duo avec le chanteur et musicien Joe Grass. 

Auparavant, Elisapie avait proposé deux albums (There Will Be Stars, en 2009, et Travelling Love, en 2012) aux sonorités résolument pop. Cette fois, les 11 nouveaux titres sont grandement teintés du genre folk.

The Ballad of the Runaway Girl a été coréalisé par Elisapie, Joe Grass, et Paul Evans. Il a été enregistré live en grande partie dans deux chalets de bord de lac avec Robbie Kuster (Patrick Watson) et Nicolas Basque (Plants and Animals). Plusieurs autres collaborateurs ont participé à la production, dont Leif Vollebekk, Joe Jarmush, Manuel Gasse, Jason Sharp, Natasha Kanapé-Fontaine et Chloé Lacasse. 

Elisapie a déjà commencé une tournée de près de 50 spectacles. Elle livrera des concerts un peu partout au Québec et dans le reste du Canada. 

Elle montera d’ailleurs sur la scène du Monument-National de Montréal, le 27 septembre.

Soulignons qu'elle offrira aussi des spectacles à New York et Paris.

L’album The Ballad of the Runaway Girl paraît via Bonsound et Yotanka (en Europe). 

En direct de 15:00 à 18:30
1618
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.