• Accueil
  • «Je veux inspirer le plus de monde» -Émile Beauchamp
98.5 Sports
Miraculé de la vie

«Je veux inspirer le plus de monde» -Émile Beauchamp

«Je veux inspirer le plus de monde» -Émile Beauchamp
Émilie Beauchamp et Jordy en 2019
Photo courtoisie

Il y a un peu plus de trois ans, la vie d’Émile Beauchamp a failli se terminer sur une plage du Mexique. Miraculé, le fils de Donald Beauchamp nous raconte son histoire.

Le jeune homme désormais âgé de 18 ans était au micro de Mario Langlois, jeudi, aux Amateurs de Sports. Pour la première fois, il raconte publiquement son histoire.

Le cœur du fils de Donald Beauchamp, ancien vice-président des Canadiens de Montréal, et de Catherine Johnson, a cessé de battre pendant une quarantaine de minutes sur une plage de Cancun, en 2019, quand il avait 15 ans. 

Grâce à la rapidité d’action de Jordy, le sauveteur local présent sur la plage, ainsi que de cinq médecins et d’un dentiste québécois présents au Club Med, dont le Docteur Martin Dumas-Laverdière, Émile Beauchamp a eu la vie sauve à l’aide d’un défibrillateur cardiaque… à la neuvième décharge.

Souffrant de malformation congénitale à la naissance, Beauchamp avait été opéré huit fois avant cette journée tumultueuse au Mexique, dont quatre fois à cœur ouvert.

« J’étais en train de me lancer un ballon de football avec deux amis dans la mer. Je ne me souviens pas de l’avoir dit, mais selon mes deux amis, j’aurais dit quelque chose comme « je ne me sens pas bien » ou « aidez-moi ». J’ai comme eu une réaction de détresse avant de m’évanouir dans la mer. »

Ses deux amis l’ont ramené sur la plage, le sauveteur est entré en action et les médecins sont intervenus en attente de l'arrivée de l'ambulance.

« Il n’y a rien à dire. Ça ne se justifie pas. C’est un miracle. Un conte de fées. Il n’y a pas d’explication logique. C’est juste une question de coïncidences. »

Cogeco

Source: Cogeco

Placé dans un coma artificiel, Émile Beauchamp s’est réveillé quatre jours plus tard. Il a tout de suite su qu’il était dans un hôpital et qu’il était au Mexique.

« La première chose qui m’est passé par l’esprit : « Pourquoi est-ce que mes parents m’ont fait opérer au Mexique? » avant qu’un membre du personnel médical mexicain lui dise « crise cardiaque » en anglais. 

Après son retour au Québec, Émile Beauchamp n’a pas voulu parler publiquement de ce qu’il avait vécu.

« Je ne voulais pas que l’on me connaisse comme « le gars qui est mort ». Pour moi, c’était un symbole de faiblesse. Je ne voulais pas avoir l’air faible sur la place publique. Je n’avais pas vraiment compris à quel point mon histoire pouvait inspirer qui que ce soit. Je n’avais pas vraiment compris cet aspect-là.

« Mais le fait que je sois plus heureux que je ne l’ai jamais été aujourd’hui… C’est là que je réalise que mon histoire n’est pas humiliante, elle n’est pas embarrassante, elle est inspirante. À partir de maintenant, mon but, c’est inspirer le plus possible avec ça. C’est maintenant tout le contraire. Maintenant, je suis un livre ouvert », dit celui qui en parlait avec ses amis, mais qui ne voulait pas se bâtir une image autour de l’incident.

« Ça m’a appris à prendre les situations extrêmes avec un grain de sel. Ça m’a appris à dédramatiser les crises. »

Depuis l’accident, Émile Beauchamp s’est mis au culturisme, une chose qui l’a grandement aidé son cheminement personnel, tant physique que mental. Lui qui ne pouvait plus jouer au hockey de contact. 

« Le gym, c’est à peu près ce qui m’a sauvé la vie dans ma récupération mentale. Je ne sais pas où je serais en ce moment, si ce n’était du conditionnement physique. Je veux inspirer le plus de monde à se mettre en forme, du point de vue physique, ou à travailler sur soi-même, du point de vue moral. Je veux utiliser mon histoire pour que les gens soient plus en santé. »

L’attitude du jeune homme a complètement changé, autant que sa vision de la vie en général. 

« Tu veux quelque chose, tu vas le chercher. J’ai vécu la mort. À partir de que moment, il n’y a absolument rien qui me fait peur. »

On l'écoute...

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.