• Accueil
  • «Comme si j’étais une personne âgée»
Enseignante de 48 ans atteinte de la COVID-longue

«Comme si j’étais une personne âgée»

«Comme si j’étais une personne âgée»
Femme seule
Getty Images/Moment/Massimiliano Finzi

Bernard Drainville a pris des nouvelles de Violaine Cousineau, cette enseignante de littérature au cégep aux prises avec la COVID-longue depuis 15 mois. 

Violaine Cousineau et Bernard Drainville ont souvent débattu des conditions de travail des enseignants dans le milieu scolaire au cours des dernières années.

Même s’ils n’étaient pas toujours d’accord, ils avaient un plaisir à échanger dans un respect mutuel.

Puis, la pandémie est arrivée et Violaine a contracté la COVID-19. Malheureusement pour la femme de 8 ans, les séquelles demeurent après 15 mois. Elle est aux prises avec la COVID-longue. 

«Câline que c’est long. Ça fait 15 mois que je suis en arrêt de travail. Monter un escalier, ça demeure toujours aussi exigeant. Même parler, je ne peux pas le faire trop longtemps, sinon, je perds le souffle. Même lire, c’est difficile; deux pages, c’est le maximum. C’est très handicapant. Je demeure très dépendante de mes proches. Ils sont devenus des proches aidants comme si j’étais une personne âgée»

«Je n'ai plus la concentration et j'ai des pertes cognitives énormes»

«On est très nombreuses aux prises avec la COVID-longue et on se demande si on va être prises avec ce handicap jusqu’à la fin de nos jours? Pour moi, c’est clair qu’il faut que je l’envisage. Faut que je fasse le deuil d’une vie que j’adore, l’enseignement et une vie active»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En ondes jusqu’à 12:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.