• Accueil
  • Vers un simple rhume commun cet été?
Évolution prochaine du coronavirus

Vers un simple rhume commun cet été?

Vers un simple rhume commun cet été?
femme au lit avec un rhume
Getty Images/Peter Dazeley

En entrevue avec Bernard Drainville, le microbiologiste, Dr Gary Kobinger a commenté l’évolution actuelle du coronavirus. 

Dr Gary Kobinger est un expert mondial des coronavirus. Il a quitté le Québec l’an dernier pour devenir le directeur du prestigieux Galveston National Laboratory, un laboratoire de renommée internationale lié à la Faculté de médecine de l’Université du Texas. 

Omicron, une évolution naturelle

Dr Kobinger n’est pas surpris par l’arrivée du variant Omicron et de sa grande contagiosité. 

«Le variant Omicron continue de se répliquer à haute vitesse dans la population. Il y a quelques semaines, 74% de la population mondiale n’avait pas encore eu une seule dose de vaccin. Donc, il y a encore beaucoup d’endroits où le virus se réplique et évolue»

«C’est là où on aurait dû prioriser les doses de vaccins pour protéger ces personnes plus vulnérables et aussi pour empêcher le virus de se répliquer à des niveaux très élevés»

Mauvaise compréhension de la vaccination

Selon Dr Kobinger, les gens pensent à tort que la vaccination va faire disparaître complètement le coronavirus. 

Et c’est faux, le coronavirus est là pour rester.

Mais au fur et à mesure qu’il va muter, il va devenir plus transmissible et moins dangereux. Un peu comme ce qui se passe avec le variant Omicron actuellement. 

«Personnellement, comme expert en maladies émergentes, ce virus va finir par s’établir dans la population humaine. Le but de la vaccination et du port du masque, c’est d’offrir un atterrissage en douceur en essayant de sauver le plus de vies»

«De mon point de vue, il y a une mauvaise compréhension de la vaccination quand on pense qu’elle va nous sortir du coronavirus. En virologie, ça ne fonctionne pas comme ça. Le virus va s’établir de toute façon. On le voit avec Omicron qui est capable de passer à travers une partie du vaccin et de l’immunité naturelle. Mais en faisant beaucoup moins de dégâts pour ceux qui sont vaccinés»

«Pour l’instant, ce virus évolue comme un virus qui s’établit dans une population en devenant plus transmissible et moins virulent, moins dommageable. Et en fin de compte, il devrait devenir comme un autre coronavirus saisonnier en donnant des rhumes. J’espère que ce sera l’été prochain»  

Le Hockey des Canadiens
En direct de 18:00 à 22:30
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.