• Accueil
  • «Il faut s'occuper des hommes pour qu'ils deviennent meilleurs»
Violence faite aux femmes

«Il faut s'occuper des hommes pour qu'ils deviennent meilleurs»

«Il faut s'occuper des hommes pour qu'ils deviennent meilleurs»
couple en chicane
Getty Images/E+/valentinrussanov

En cette Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Nathalie Normandeau a discuté du sujet avec Ingrid Falaise et Janette Bertrand.  

Depuis le début de l’année 2021, 18 femmes ont été assassinées par un conjoint ou un ancien amoureux au Québec.

C’est six meurtres de plus que l’an dernier et l'année n'est malheureusement pas encore terminée. 

Face à cette problématique plus qu’inquiétante, le gouvernement Legault diffuse depuis de nombreuses semaines une série de publicités-choc.

Qu’en pensent Ingrid Falaise, survivante de violence conjugale, et Janette Bertrand, dont les deux plus récents romans portent sur cet enjeu? 

«Ça me trouble. Les féminicides, ça ne finit plus de finir! Il faut prendre conscience collectivement de cette grande problématique. Il faut se regarder dans le miroir. Il faut que ça arrête, il faut changer les choses. Il faut se mobiliser. Ça résonne dans mon cœur de survivante et dans mon cœur de maman également. Je pense que l’éducation de nos enfants est primordiale. Il faut leur expliquer ce que sont des relations saines et égalitaires. La violence conjugale et faite aux femmes, ça part d’une mentalité. Il faut changer ces mentalités. C’est un problème sociétal»

«Les choses commencent à changer et ça donne espoir aux survivantes d’agression sexuelle et de violence conjugale. On voit que notre gouvernement prend des actions concrètes, qu’il a entendu les survivantes. Ça fait du bien»

«Il faut continuer d’aider les femmes violentées, mai il faut aussi s’occuper des hommes. La violence ne vient pas des femmes, elle vient des hommes. Or, on les accuse et on les laisse là. On ne leur offre pas de quoi changer. Nous, les femmes, on a changé vite, mais les hommes n’ont pas suivi parce que les privilèges du patriarcat, ça fait leur affaire. Il faut que les hommes changent comme ils l’ont fait pour la paternité. Ça prend des groupes d'hommes pour changer. Il faut s'occuper des hommes pour qu'ils deviennent meilleurs»

Le Hockey des Canadiens
En direct de 19:00 à 23:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.