• Accueil
  • L’écoanxiété est bien présente chez les Québécois
Selon une vaste enquête de l’Université de Sherbrooke

L’écoanxiété est bien présente chez les Québécois

L’écoanxiété est bien présente chez les Québécois
Cogeco Nouvelles

Pour la première fois, une équipe de chercheurs de l’Université de Sherbrooke a quantifié le phénomène d’écoanxiété au Québec. 

Menée en octobre auprès de plus de 10 000 Québécois, cette enquête a sondé la présence soutenue d’anxiété, de nervosité, de préoccupations, d’impuissance, d’inquiétudes liées aux changements climatiques.  

Selon les résultats observés, 1 adulte sur 4 et 1 adulte de 18 à 24 ans sur 2 ont exprimé avoir vécu de telles manifestations. 

De plus, une majorité de répondants ont indiqué avoir déjà été directement affectés par des perturbations liées aux changements climatiques. 

«Dans notre étude, 6 personnes sur 10 disent avoir vécu une forme ou l’autre des perturbations occasionnées par les changements climatiques dans les cinq dernières années. Que ce soit des dommages matériels à sa maison, avoir vécu une inondation, une tornade, une grosse vague de chaleur avec inconfort important. Et aussi les pertes financières causées par tout ça. Et parmi ces gens, on voit qu’il y a beaucoup plus d’anxiété et de dépression aujourd’hui»

Donc, les impacts psychosociaux liés aux changements climatiques sont bien réels au Québec. 

En direct de à
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.