• Accueil
  • «Les conditions de travail sont ignobles»
Infirmières à bout de souffle à Gatineau

«Les conditions de travail sont ignobles»

«Les conditions de travail sont ignobles»
Getty Images

Au micro de Patrick Lagacé, l’infirmière Cynthia Desgagnés a raconté à quel point les conditions de travail difficiles étaient devenues dangereuses pour les infirmières et leurs patients. 

Depuis des années, les infirmières de Gatineau dénoncent leurs conditions de travail difficiles. La pandémie de COVID-19 n’a certainement pas amélioré la situation. 

«Si je fais ça, c’est parce qu’on est à bout. On n’arrête pas de parler de la santé mentale des gens en temps de COVID, mais on oublie la santé mentale de nos anges gardiens. Depuis un an, les conditions de travail sont ignobles. On sait à quelle heure on entre travailler, mais on ne sait plus à quelle heure on sort. On ne sait plus si on a une pause pour prendre un verre d’eau. On ne peut même pas aller aux toilettes. J’ai peur, je sens un danger pour mes patients. J’ai aussi peur pour ma propre famille. Même si ma collègue est super compétente, si elle doit gérer 10 patients dans une salle de réanimation, elle ne peut pas faire des miracles. Je vois ça comme de la violence institutionnelle»

«Il faudrait qu’on nous écoute. Qu’on ne fasse pas face à un mur quand on parle à nos députés. On aurait dû nous écouter depuis des années. Déjà en 2018, on dénonçait les temps supplémentaires obligatoires, notre surcharge de travail et nos conditions de travail. En situation de COVID, on a un arrêté ministériel qui nous découle des lois et des lois, ça n’aide en rien. En novembre, on m’a obligé d’être à temps complet, alors que je travaillais à temps partiel. Des infirmières sont soit parties en agence ou de l’autre bord, en Ontario»

Le Hockey des Canadiens
En direct de 19:00 à 23:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.