• Accueil
  • Après la COVID-19, la maladie X?
Pandémies à travers le monde

Après la COVID-19, la maladie X?

Après la COVID-19, la maladie X?
Getty Images/E+/ guenterguni

La pandémie du coronavirus met en lumière le travail essentiel de nombreux scientifiques qui, chaque jour, tentent de débusquer le prochain virus qui serait dangereux pour l’être humain.  

C’est le cas du chercheur Jean-Jacques Muyembe Tamfumu qui a aidé à découvrir le virus de l’Ébola en 1976.

Selon le scientifique, de nouveaux pathogènes vont voir le jour au cours des prochaines années et seront des menaces pour l’humanité.

De nombreux experts redoutent notamment l’apparition de la maladie X. Ce pathogène n’est pas encore connu, mais les scientifiques le craignent. 

«La grosse crainte dans la communauté scientifique, c’est la maladie X. Le virus qui à la fois va être très contagieux comme la COVID-19 et qui aura un taux de léthalité comparable à l’Ébola par exemple, qui dépasse les 50%. Imaginez, un virus très contagieux qui tuerait une personne sur deux, ce serait vraiment la catastrophe. Ce sont ces pandémies que les scientifiques essaient de prévoir»

«On constate que cette apparition de maladies transmises à l’humain par les animaux vont de pair avec l’empiètement des humains sur toutes sortes de milieux naturels. Donc, ça vient avec la déforestation, la destruction de certaines forêts tropicales. En détruisant certains milieux naturels, on détruit certains prédateurs de ces animaux qui sont des vecteurs de virus. Plus on s’enfonce dans la nature, plus on risque de rencontrer ces virus et plus on risque d’être affectés»

D’ailleurs, les chercheurs se penchent actuellement sur le cas d'une femme en République démocratique du Congo. Ses symptômes s'apparentent à ceux de l'Ébola. Plusieurs scientifiques se questionnent: si elle n'a pas l'Ébola, est-elle la patiente zéro de la maladie X?

(Source: CNN)

Les amateurs de sports
En direct de 12:00 à 14:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.