• Accueil
  • Vaccin au Québec au début de 2021 | Le Dr Horacio Arruda est-il trop optimiste?

Vaccin au Québec au début de 2021 | Le Dr Horacio Arruda est-il trop optimiste?

Vaccin au Québec au début de 2021 | Le Dr Horacio Arruda est-il trop optimiste?
Est-ce qu’on peut espérer se faire vacciner contre la covid-19 bientôt?

6:47

Est-ce qu’on peut espérer se faire vacciner contre la covid-19 bientôt?

Nathalie Grandvaux, Présidente de l’Association canadienne de virologie et professeure au département de biochimie et de médecine moléculaire à l’Université de Montréal.

Détails

En point de presse jeudi, le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda a laissé sous-entendre qu’un vaccin contre la COVID-19 pourrait être disponible en sol québécois et canadien au début de l’année 2021.

Trop optimiste Dr Arruda? C’est la question qu’a posée Patrick Lagacé à Nathalie Grandvaux, présidente de l’Association canadienne de virologie et professeure au département de biochimie et de médecine moléculaire à l’Université de Montréal.

«Ça dépend de quoi il parle. Un vaccin disponible en début d’année en sol québécois et canadien pour distribution et vaccination, je pense que c’est très optimiste. Mais s’il parle de données concernant un vaccin qui fonctionne, je pense qu’on devrait en avoir d’ici la fin de l’année, début de l’année prochaine. Mais de là à pouvoir vacciner des gens, je ne pense pas que ce soit possible en janvier»  

«On a 150 vaccins à l’étude. Je suis quand même optimiste que sur tous ces efforts-là, il y a quelque chose qui va fonctionner»

Une fois qu’une des équipes de scientifiques aura complété toutes les étapes pour garantir un vaccin sécuritaire, il restera encore deux autres étapes avant qu’un premier individu puisse recevoir le vaccin. 

«Un comité externe va évaluer toutes les données de sécurité du vaccin. Une fois que c’est complété, on va aller aux autorités de santé, la FDA aux États-Unis ou Santé Canada chez nous, et ils vont à leur tour analyser les données afin de leur donner une autorisation en urgence. Certainement que dans un mois ça peut se faire»

«Mais après, il faut le fabriquer le vaccin pour avoir suffisamment de doses pour qu’il commence à être injecté»

Mais même si un vaccin était disponible, Dr Arruda ne croit pas que la vie normale serait de retour au Québec avant de nombreux mois. 

Classiques 80-90
En direct de 14:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.