• Accueil
  • Un faux appel de la Santé publique
Vol de données?

Un faux appel de la Santé publique

Un faux appel de la Santé publique

Les parents d’une citoyenne dans la région de la Mauricie ont reçu un appel leur disant que leur quarantaine était terminée. Or, l’appel ne provenait pas de la Santé publique de la région. Comment est-ce possible?

En conversation avec l’animateur Bernard Drainville, Joannie, la fille de la mère du couple d’un certain âge explique la chronologie des événements qui l’ont incité à sonner l’alarme sur les réseaux sociaux.

« Le lundi 14 septembre, ma mère se fait tester pour la COVID. Le résultat est tombé le mardi le 15 septembre. Elle est positive et elle doit s’isoler jusqu’au 29 septembre. D’autant plus que son mari est gravement malade. Heureusement, il est négatif.

« Le 20 septembre, donc, bien avant le 14 jours d’isolement, elle reçoit un appel, apparemment, de la Santé publique, qui lui dit qu’à partir de minuit ce soir, elle n’est plus considérée COVID, qu’elle n’est plus contagieuse. Qu’elle peut vaguer à ses occupations ».

Intriguée, Joanie propose à ses parents de poursuivre leur quarantaine et elle écrit au CIUSSS de la Mauricie pour lui faire part de l’appel. Ces derniers contactent la Santé publique et le verdict tombe : il s’agit d’un appel frauduleux. Depuis, tout le monde cherche à savoir d’où provient l’appel.

« Mes parents ont bien fait de poursuivre la quarantaine. On cherche à avoir des réponses. Et suite à ma publication sur Facebook, j’ai cru comprendre que mes parents n’ont pas été les seuls à recevoir ce genre d’appel », dit celle qui doit contacter la police à ce sujet. 

Est-ce qu'il y aurait eu un vol de données?

Fabi la nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.