• Accueil
  • Enquête criminelle pour 31 décès au CHSDL Herron de Dorval
COVID-19

Enquête criminelle pour 31 décès au CHSDL Herron de Dorval

Enquête criminelle pour 31 décès au CHSDL Herron de Dorval
Photo: Émilie Nadeau / Gouvernement du Québec
0:00
6:18

Alors qu’on apprend que 31 décès suspects sont survenus à la résidence pour personnes âgées Herron de Dorval à Montréal, le premier ministre du Québec a annoncé samedi qu’une enquête criminelle et une enquête de la Santé publique ont été demandées par les autorités gouvernementales.

François Legault a spécifié que des informations auraient été cachées par la direction de ce CHSLD privé non conventionné, depuis le 13 mars.

Vendredi soir, le premier ministre a appris que depuis le 13 mars, 31 personnes des 150 résidents de l’établissement ont perdu la vie. À l’heure actuelle, on ne sait pas combien de personnes sont décédées de la COVID-19, mais cinq cas ont toutefois été confirmés.

Les 26 autres décès sont donc sous investigation.

Lors du point de presse qu'il a tenu samedi, François Legault a condamné le manque de collaboration de la part de la propriétaire de la résidence Herron. Il s'est aussi insurgé contre le fait que les autorités de la santé aient eu besoin d’une ordonnance de la Cour pour obtenir l’accès aux dossiers de santé des résidents.

À la lumière de cette situation, qu’il a qualifiée d’épouvantable, le premier ministre a annoncé que toutes les résidences de la propriétaire, de même que toutes les résidences privées pour aînés, seront visitées et inspectées dans les prochains jours.

Les graves problèmes observés à la résidence ont donc poussé François Legault à annuler son congé et à prendre part à la conférence de presse de samedi.

Il a indiqué qu’il s’engage à ce que les aînés soient mieux traités dans toutes les résidences du Québec.

«C’est inacceptable la façon qu’on traite nos personnes âgées et ça fait trop longtemps. Je ne suis vraiment pas fier de ce qui se passe dans les CHSLD! […] Il y a eu de la grosse négligence à la Résidence Herron et quand le CIUSS est venu en renfort, presque tout le personnel avait déserté. Ce n’est pas normal qu’on note autant de négligence!»

Toutes les façons de faire des travailleurs du centre seront donc revues et corrigées une fois que la crise sera chose du passé dans les CHSLD, selon M. Legault.

«On doit ça à nos aînés de les soigner avec dignité et je tiens à donner ma parole aux Québécois qu’à l’avenir on s’occupera bien de nos aînés!»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.