Certificat d’immunité à la COVID-19

Éthique ou pas?

Éthique ou pas?
Getty Images/Moment/ Nitat Termmee

Bientôt, les Québécois auront accès à des tests sérologiques pour détecter la présence d’anticorps liés à la COVID-19.

Évidemment, ces outils deviendront importants pour lutter contre la pandémie du coronavirus.

Mais ils pourraient aussi mener à une sorte de discrimination s’ils sont utilisés pour émettre des certificats d’immunité.

Certaines personnes qui auraient obtenu un certificat d’immunité pourraient retourner au boulot plus rapidement que les autres. 

«Pour le moment, ça peut être justifié étant donné qu’on vit une crise de santé publique. Normalement, on essaie de ne pas discriminer les personnes sur une base biologique. On n’est contre la discrimination génétique, par exemple. Mais pour le moment, comme l’économie a besoin de revenir à la vie normale, on pourrait être justifié de le faire»

«Là où ça peut devenir dangereux d’un point de vue sociétal, c’est si ça dure dans le temps»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les week-ends de Paul Houde
En ondes jusqu’à 11:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.