• Accueil
  • «En isolement, le papier de toilette et l'alcool sont les valeurs refuges»

«En isolement, le papier de toilette et l'alcool sont les valeurs refuges»

«En isolement, le papier de toilette et l'alcool sont les valeurs refuges»PC/Archives
François Legault ne veut pas fermer les SAQ pour différentes raisons et qu’en plus, un petit verre ça peut parfois faire du bien! Hubert Sacy, Éduc'alcool

6:08

Les succursales de la Société des alcools du Québec et de la Société québécoise du cannabis sont encore ouvertes, tout comme d’autres établissements considérés comme étant des services essentiels.

Si la mesure fait plaisir à des citoyens, elle est contestée par d’autres.

Interrogé sur la question en anglais lors de son point de presse de mardi, le premier ministre François Legault a répondu sur l’ouverture des succursales de la SAQ.

« Premièrement, je ne veux pas voir le chaos dans les épiceries avec des gens qui s’y précipitent pour obtenir de l’alcool si on ferme la SAQ. »

« Deuxièmement, des gens, malheureusement, ont besoin d’alcool et je ne veux pas que ces gens se retrouvent dans le système de santé. Et, finalement, afin de réduire le stress, il faut faire de l’exercice (une marche). Mais parfois, un verre de vin, ça fait du bien. ».

Sentiment partagé par Hubert Sacy, d’Éduc’alcool.

« Ça aide pour la grande majorité des gens, dit-il. Aujourd’hui, l’île-du-Prince-Édouard a décidé de fermer ses succursales et ça a été le chaos absolu. Monsieur Legault a ajouté qu’en concertation avec les autorités de santé publique, ils ont considéré que fermer les magasins de la SAQ créerait plus de problèmes que de les garder ouverts. Monsieur Arruda a acquiescé et ça se comprend.

« Quand on crée des pénuries, les gens se précipitent. En matière financière, l’or est une valeur refuge quand la bourse plonge. En matière d’isolement, le papier de toilette et l’alcool sont les valeurs refuges. »

Cela dit, il faut faire attention. Il est prouvé qu’en période d’isolement, les gens ont tendance à boire plus. Les deux plus importants freins à la consommation d’alcool ont alors disparu.

« Quand les gens sont au travail, ils n’ont pas d’alcool sous la main, règle générale. Là, ils sont à la maison toute la journée, l’alcool est proche. L’autre facteur, c’est la conduite avec facultés affaiblies. Mais là, il n’y a personne qui conduit. »

La recommandation d’Éduc’alcool? « Comptez vos verres. Ce n’est pas parce que vous êtes à la maison et que vous ne conduisez pas que votre corps va réagir différemment. Respectez les limites de consommation à faible risque. »

Drainville PM
En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.