12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Anxiolytiques prescrits en 2 minutes: «Le symptôme de quelque chose qui ne marche pas dans notre système de santé»

Anxiolytiques prescrits en 2 minutes: «Le symptôme de quelque chose qui ne marche pas dans notre système de santé»

Anxiolytiques prescrits en 2 minutes: «Le symptôme de quelque chose qui ne marche pas dans notre système de santé»Getty Images/ Science Photo Library/ADAM GAULT/

Une enquête du Journal de Montréal a révélé qu’il était possible de se faire prescrire des anxiolytiques ou des antidépresseurs en quelques minutes dans des cliniques de sans rendez-vous à Montréal.

Selon l’enquête, la plus courte consultation médicale concernant des symptômes d’anxiété ou de dépression n’a duré que deux minutes et 45 secondes, alors que la plus longue a duré moins de 15 minutes.

En entrevue avec Bernard Drainville, le psychiatre Jean-François de la Sablonnière a commenté ces révélations. 

«C’est le symptôme de quelque chose qui ne marche pas dans notre système de santé. On ne peut pas ne pas s’inquiéter devant ça !»

«On a prêché l’accessibilité à tout prix. On met de la pression sur les médecins, on leur demande d’être plus productifs, de voir plus de patients. Un médecin avait calculé qu’il devait voir un patient aux sept minutes depuis la réforme Barrette. Et là, l’article fait référence à une clinique de sans rendez-vous, alors, on n’a encore moins de temps»

«C’est clair qu’il y a des surdiagnostics et une surprescription. Tout ça est fait dans une gigantesque bienveillance. En deux minutes et quarante-cinq secondes, on n'a pas le temps de faire une balance décisionnelle des alternatives à la médication. On se dirige vers la solution la plus facile parce que le système nous y presse et nous y dirige»  

Barrette réagit!

L'ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette a réagit fortement aux propos du psychiatre de la Sablonnière. 

«Je n'ai jamais demandé aux médecins de prendre moins de cinq minutes par patient. C'est totalement faux» 

En direct de 03:00 à 07:00
1556
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.