• Accueil
  • Aide médicale à mourir: «Ça demande beaucoup de temps aux médecins» - le Dr Pierre Viens

Aide médicale à mourir: «Ça demande beaucoup de temps aux médecins» - le Dr Pierre Viens

Aide médicale à mourir: «Ça demande beaucoup de temps aux médecins» - le Dr Pierre ViensPhoto: Getty Images

Cinq ans après l’adoption de la Loi concernant les soins de fin de vie, le Collège des médecins du Québec a rappelé à ses membres qu’ils n’ont pas le droit de juger « le niveau de tolérance de la souffrance » de leur patient qui souhaite demander l’aide médicale à mourir. 

Dans un texte d’Annabelle Caillou, publié dans Le Devoir, on apprend que le Collège a remémoré aux médecins que tout patient a le droit de faire une demande d’aide médicale à mourir et qu’un médecin ne peut l’en empêcher. 

Si le médecin ne veut pas accompagner le patient dans une demande d’aide médicale à mourir, il doit au moins référer celui-ci à un collègue.

Selon le Rapport sur la situation des soins de fin de vie au Québec (décembre 2015 – mars 2018), pas moins d’une personne ayant réclamé l’aide médicale à mourir sur trois a été freinée ou stoppée dans les mois suivant l’adoption de la Loi concernant les soins de fin de vie. 

le Collège des médecins du Québec a rappelé à ses membres qu’ils n’ont pas le droit de juger « le niveau de tolérance de la souffrance » de leur patient qui souhaite demander l’aide médicale à mourir. Entrevue avec le Dr Pierre Viens

6:14

«L’aide médicale à mourir est un changement profond dans notre société. Les gens, tout comme les médecins, doivent s’y adapter. Les médecins ont reçu le mandat, grâce à une loi sévère, de s’assurer que les balises sont respectées. Malgré les autres soins multidisciplinaires, un patient conscient et lucide et ayant une maladie incurable peut demander à un médecin d’avoir son aide pour terminer sa vie. Ce n’est pas facile pour un médecin d’aller jusqu’au bout d’une telle demande. [...] Je suis le seul médecin à pratiquer l'aide médicale à mourir sur tout le territoire de Porneuf. [...] Les médecins n’ont pas été formés pour gérer la mort, mais la vie et la maladie… Ils ne sont pas à l'aise avec l'aide médicale à mourir. Ça demande aussi beaucoup de temps au médecin: de 10 à 15 heures sont nécessaires pour gérer la demande jusqu'à son terme.»

En direct de 03:00 à 07:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.