• Accueil
  • Aide médicale à mourir : doit-on l’élargir aux patients atteints d’Alzheimer ?

Aide médicale à mourir : doit-on l’élargir aux patients atteints d’Alzheimer ?

Aide médicale à mourir : doit-on l’élargir aux patients atteints d’Alzheimer ?
Getty Images/E+/SolStock
0:00
23:18

Le cas de Michel Cadotte qui a été tué sa conjointe aux prises avec la maladie d’Alzheimer force la population québécoise à se questionner sur la qualité de vie des personnes atteintes d’Alzheimer à un stade avancé.

Selon un sondage Léger effectué en avril, trois Québécois sur quatre estiment que les personnes atteintes d’Alzheimer devraient pouvoir bénéficier de l’aide médicale à mourir en signant un formulaire de consentement au début de la maladie, soit avant de perdre leurs facultés.

Actuellement, seules les personnes en fin de vie qui sont aptes à consentir peuvent demander l’aide médicale à mourir.

Écoutez l’entrevue de Bernard Drainville avec le neurologue Guillaume Lafortune qui affirme que dans les cas de patients atteints d’Alzheimer, l’aide médicale à mourir pourrait être difficile à appliquer.  

«C’est excessivement compliqué. Qui aurait le mandat de dire : ‘’c’est aujourd’hui que ça se passe’’. Est-ce que c’est la famille, le notaire ou l’équipe médicale ? Parfois, certains membres de la famille peuvent être en désaccord. Il y a un paquet d’enjeux d’applicabilité qui me semblent très complexes»

Parlons-nous
En direct de 18:30 à 8:00 PM
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.