• Accueil
  • Les parents d’enfants lourdement handicapés sont déçus du gouvernement Legault

Les parents d’enfants lourdement handicapés sont déçus du gouvernement Legault

Les parents d’enfants lourdement handicapés sont déçus du gouvernement LegaultiStock / nathaphat

Durant la campagne électorale, François Legault s’était engagé à investir 22M$ additionnels pour les parents dont les enfants sont lourdement handicapés.

Lors du dépôt du premier budget du gouvernement de François Legault, jeudi dernier, cette aide promise à ces parents n’était pas au rendez-vous.

«Je pense que cette fois-ci, c’est une erreur bête et méchante qui s’est produite à l’interne. Mais franchement, une dépense de 22M$ dans un budget de 115 milliards… c’était un engagement fort de François Legault pendant la campagne»

«Nous, ce qu’on demandait, c’est que tous les enfants handicapés au Québec aient droit à avoir un meilleur soutien. On demandait également d’avoir l’équité financière avec les familles d’accueil»

«Je suis grandement déçue. Le premier ministre avait pris un engagement très clair. Ce 22M$, c’était dans le cadre financier de 2019-2020»  

De mère à députée

Marilyne Picard est la mère d’un enfant lourdement handicapé. Elle est également la co-fondatrice de l'organisme «Parents jusqu'au bout» qui revendiquait un meilleur soutien financier.

Lors des dernières élections, elle a été élue députée de Soulanges pour la CAQ. Depuis, elle est également l’adjointe parlementaire de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Bien qu’elle aurait aimé aider rapidement toutes ces familles, elle assure que ce n’est qu’une question de temps.

«Je suis dans la même situation que ces familles, je les comprends, je sais qu’il y a urgence d’agir. Mais je suis aussi de l’autre côté depuis que je suis maintenant en poste. J’ai pleinement conscience de toutes les difficultés qu’il y a à travers les ministères. C’est très complexe. Je me concentre sur l’efficacité, on va y arriver»

«Chaque fois qu’on a un problème qui tourne autour des enfants lourdement handicapés, il faut aller cogner aux portes de 11 ministères, à travers 248 programmes. Je comprends pourquoi les parents sont tannés de remplir des formulaires. C’est un problème à régler rapidement»

2026
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.