• Accueil
  • Gaétan Barrette coupe l'herbe sous le pied des dentistes 

Gaétan Barrette coupe l'herbe sous le pied des dentistes 

Gaétan Barrette coupe l'herbe sous le pied des dentistes  Photo: archives La Presse canadienne
Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette

Gaétan Barrette a signé le décret ministériel qui invalide le retrait éventuel des dentistes du régime public. Entrevue avec le ministre de la Santé, qui ne compte pas courber l’échine devant l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ).

Quelques heures après que 2000 dentistes eurent déposé un avis de désaffiliation, jeudi matin, le bureau du ministre de la Santé faisait savoir qu'un arrêté ministériel en vue d'imposer une loi spéciale serait signé «afin d'assurer la couverture des services, lorsque nous aurons reçu les avis de retrait du régime public».

Vendredi matin, M. Barrette a confirmé à notre animateur Mathieu Beaumont qu’il avait bel et bien signé l’arrêté ministériel.

«Il est signé et à ma connaissance, l’arrêté est déjà publié sur le site [internet] du ministère. Alors, il est en effet. Évidemment, ce décret est pour protéger les enfants et les personnes qui ont le support de dernier recours. Ils doivent avoir accès aux services [des dentistes]. Je ne pense pas que ce soit la bonne tactique à prendre pour négocier une convention collective.»

Ainsi, l’ACDQ a mis sa menace à exécution et a déposé officiellement une première liasse de formulaires de dentistes se retirant du régime public de soins dentaires aux bureaux de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ). Mais, Gaétan Barette leur a coupé l’herbe sous le pied en leur empêchant de se retirer de la RAMQ.

«Le président de l'Association, Serge Langlois, a dit souhaiter que le paiment au régime public soit égal au paiement au privé, a affirmé M. Barrette. Or, tout le monde qui est allé chez le dentiste sait que ça coûte cher. Les dentistes sont des professionnels autonomes qui sont dans un environnement de marché. C'est normal, ils font des profits...

«Quand on tombe dans le secteur public, l'enjeu n'est pas le profit, mais bien de payer le juste prix. [...] Notre intention, au gouvernement, n'est pas d'amener le paiement à la hauteur du privé. On n'a jamais eu l'intention de payer la marge bénéficiaire... Est-elle trop grande ou non ? Je ne veux pas qualifier. Il y a un marché, c'est leur monde...»  

Un climat malsain

Mardi, les dentistes demandaient au premier ministre Philippe Couillard de s'interposer dans le dossier, reprochant au ministre Barrette d'entretenir un climat de répression et d'intimidation.

Un retrait massif des dentistes priverait ainsi dans un mois quelque 620 000 personnes de soins dentaires gratuits, sauf dans les situations d'urgence.

M. Langlois reproche à Gaétan Barrette de vouloir imposer une baisse de rémunération à ses membres, dont le revenu moyen se situe autour de 180 000 $ par année. 

En direct de 05:30 à 10:00
1583
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.