• Accueil
  • L'association de Chicoutimi-Le Fjord exige la démission de Martine Ouellet

L'association de Chicoutimi-Le Fjord exige la démission de Martine Ouellet

L'association de Chicoutimi-Le Fjord exige la démission de Martine Ouellet
Martine Ouellet

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, doit démissionner sans quoi elle contribuera à la défaite lors de l'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord, selon la présidente de l'association de cette circonscription.

L'exécutif en est venu à cette conclusion à l'unanimité après avoir consulté des militants, a précisé Élise Gauthier en entrevue.

«On ne peut pas imaginer que Mme Ouellet nous soit utile pour un gain dans l'élection partielle qui s'annonce, a-t-elle avoué. C'est impensable que Mme Ouellet, dans ce contexte, puisse rendre service au Bloc québécois dans Chicoutimi-Le Fjord.»

Cette circonscription a été laissée vacante par l'ex-député libéral Denis Lemieux. Celui-ci avait annoncé sa démission en novembre en citant des raisons familiales.

Le gouvernement libéral a jusqu'au 2 juin pour annoncer la date de cette élection partielle.

L'association de comté du Bloc québécois a déjà choisi une candidature qui n'a pas encore été rendue publique. Elle ne le sera pas si Mme Ouellet s'entête à demeurer en poste, prévient Mme Gauthier qui se dit prête à quitter la formation politique. Elle y milite depuis sa fondation en 1991.

«Si elle s'entête à nuire au Bloc québécois, moi je vais quitter et je n'attendrai pas l'automne pour le faire», a-t-elle confié en ajoutant qu'elle ne serait pas la seule.

Elle demande la tenue d'un scrutin sur le leadership de Mme Ouellet où chaque membre aurait un vote si la chef refuse de quitter son poste d'elle-même.

«Ça ne représente pas nécessairement l'opinion de tous les membres de Chicoutimi — Le Fjord», a fait valoir en entrevue le président du Bloc québécois et député, Mario Beaulieu, en souligant que l'exécutif de la circonscription compte six personnes tandis que le parti compte 300 membres à cet endroit.

«Il y a au-delà d'une trentaine d'exécutifs qui nous ont signifié plus tôt qu'ils appuyaient Martine Ouellet», a-t-il ajouté. Le Bloc québécois compte en tout 68 associations de circonscription, soit dix de moins que le nombre total de comtés fédéraux au Québec.

Mario Beaulieu promet qu'il y aura un candidat bloquiste pour cette élection partielle avec ou sans l'appui de l'association de la circonscription. «Il y a d'autres candidatures qui sont tout à fait disposées à se présenter dans Chicoutimi — Le Fjord avec Martine Ouellet», a-t-il signalé en ajoutant que le Bureau national du parti pouvait convoquer une assemblée d'investiture si l'exécutif du comté refuse de le faire.

Ce nouveau développement survient alors que les sept députés dissidents du Bloc québécois tournent la page et n'excluent pas de former un nouveau parti. Ils refusent de se lancer dans une guerre d'usure avec la chef Martine Ouellet. 

En direct de 17:30 à 21:00
1563
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.