12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Autisme au Québec : «Pourquoi nos enfants sont encore sur des listes d’attente ?»

Autisme au Québec : «Pourquoi nos enfants sont encore sur des listes d’attente ?»

Autisme au Québec : «Pourquoi nos enfants sont encore sur des listes d’attente ?»Pexels.com

En mars 2017, le gouvernement Couillard avait annoncé un plan d’action de 29M$ pour venir en aide aux familles avec des enfants autistes.

Le 21 mars 2017, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, a annoncé l’octroi de 29 millions de dollars pour venir en aide aux familles avec un enfant autiste.

Mais voilà que 12 mois plus tard, les parents d’enfants autistes se disent toujours aussi peu soutenus.   

«Dans la réalité quand on parle aux parents des différentes régions, on se rencontre que c’est de la poudre aux yeux. On nous a lancé un plan pour nous fermer la trappe. Il n’y a rien qui a changé», a affirmé Kathleen Salvail, cofondatrice de la Coalition Autisme Québec et mère de deux enfants autistes.

Madame Salvail estime que malgré l’investissement gouvernemental, en moyenne au Québec, ça prend environ deux ans pour obtenir un diagnostic et un autre deux ans pour obtenir de l’aide thérapeutique.

«On demande aux parents de devenir orthophonistes, on demande aux parents de devenir ergothérapeutes, on demande aux parents de tout faire.»

Son message à la ministre Charlebois est le suivant :

«Il est où le répit promit ? Je l’ai rencontrée l’an passé et elle nous avait promis de descendre la liste de répit et j’attends toujours, ça fait deux ans et demi. L’orthophonie et l’ergothérapie, on en avait discuté dans son bureau. Pourquoi nos enfants sont encore sur des listes d’attente ?»

La ministre se défend

En entrevue avec Bernard Drainville, la ministre Charlebois a défendu son plan d'action. 

«Premièrement, ça ne fait pas un an (que le plan d'action est en place) et deuxièmement, c'est faux de prétendre qu'il y a moins de services, il y en a plus. Ce plan d'action, je ne l'ai pas fait dans ma tête, mais bien avec des parents et des spécialistes. Est-ce que c'est parfait? Non. Ne craignez pas que je vais m'assurer que les choses se bonifient et s'améliorent.  » 

En direct de 11:00 à 16:00
951
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.